Comment protéger les récoltes du verger ?

Lorsque les fruitiers donnent des jolis fruits colorés et parfumés, vous n’avez qu’une envie : les déguster. Malheureusement, d’autres gourmands souhaitent également s’en régaler, en l’occurrence les oiseaux ou encore les insectes. Voici quelques conseils pour protéger les récoltes de votre verger.

Protéger les fruits contre les oiseaux

Les oiseaux sont friands des fruits de votre verger. Vous devez notamment vous méfier des merles et des moineaux qui apprécient surtout les fruits rouges comme les cerises, les groseilles ou encore les fraises. Ils se montrent particulièrement gourmands lorsqu’il fait chaud et qu’ils ne trouvent pas de quoi boire. Pour éviter qu’ils ne mangent toutes vos récoltes, vous pouvez mettre en place des filets. Ces derniers sont à installer sur le fruitier et fixé au tronc ou au sol. Les oiseaux ne pourront pas passer à travers les mailles des filets. L’inconvénient de ce dispositif réside dans le fait que les oiseaux peuvent se retrouver piégés et se blesser. Mettez les filets en place seulement lorsque les fruits ont pris des couleurs et optez pour des modèles épais qui occasionnent moins de blessures.

Protéger les fruits contre les insectes

De nombreux insectes peuvent s’attaquer aux fruits comme les guêpes, les mouches ou encore les larves des carpocapses. Pour protéger les récoltes, vous pouvez les envelopper dans un sachet kraft. Cette précaution s’applique pour les pommes, les pêches, les poires ainsi que les raisons. Il faut retirer le sac deux semaines avant la récolte pour permettre aux fruits de prendre une belle couleur.

Parmi les insectes indésirables, il y a également les pucerons. Pour se débarrasser de ces derniers, il faut aussi faire disparaître les fourmis. Vous pouvez mettre en place un collier anti-insecte qui est imprégné de glu horticole. Vous en installerez autour des troncs des fruitiers prisés des fourmis. L’inconvénient de ce piège réside dans le fait qu’une fois rempli, d’autres fourmis peuvent passer sans problèmes. Ce collier peut aussi piéger des insectes auxiliaires mais aussi des petits oiseaux. Pour éviter les mauvaises surprises, il sera placé à cinquante centimètres au dessus du sol et sera remplacé fréquemment.

dimanche 1er avril 2012, par Hélène André