L’ostéoporose - prévention et traitement

L’ostéoporose est l’un des soucis majeurs des personnes âgées. Par rapport aux hommes qui ont une sécrétion hormonale plus stable, les femmes ménopausées sont les plus touchées. Comment prévenir cette maladie et où en est-on avec le traitement ?

Le Calcium et la vitamine D pour des os solides

Le meilleur moyen pour prévenir l’ostéoporose consiste à adopter une alimentation saine. Les seniors doivent intégrer dans leur alimentation des produits riches en calcium et en vitamine D. Le calcium garantit la solidité des os, tandis que la vitamine D contribue à sa fixation au niveau de l’ossature. Sans la vitamine D, le calcium demeure inutile pour les os. Afin de se prémunir contre l’ostéoporose, les personnes âgées doivent quotidiennement consommer des produits laitiers, qui sont les meilleures sources de calcium. La source de cet élément essentiel à l’organisme peut être alternée avec certaines eaux minérales les légumes verts, etc. Pour la vitamine D, elle se rencontre notamment dans les huiles de poisson, les poissons gras, etc. Afin de stimuler la synthèse de la vitamine par les cellules, il est nécessaire de convenablement s’exposer au soleil. La prévention de l’ostéoporose passe aussi par la pratique des activités physiques, qui réduisent les risques de chutes en préservant la coordination. Enfin, un dépistage précoce permet de prendre des mesures adéquates aussi tôt que possible.

Les traitements de l’ostéoporose

A l’heure actuelle, deux grandes catégories de traitements sont susceptibles d’être prescrites aux patients. Toutefois, ces traitements présentent un certain nombre de contraintes qui peuvent empêcher les personnes âgées de les poursuivre. Ces derniers temps, certains médecins jugent que l’amélioration de l’apport en calcium et en vitamine D associée à des traitements peuvent suffire pour le traitement de l’ostéoporose. Jusqu’ici, bon nombre de médicaments sont à base d’hormones de substitution, c’est-à-dire qu’ils sont surtout destinés à compenser la chute de la sécrétion hormonale. Ces dernières années, ce type de traitement est de plus en plus délaissé au profit des médicaments qui agissent directement sur l’altération des os. Ils empêchent donc la destruction des cellules osseuses tout en favorisant leur régénération. Mais, ce nouveau traitement est qualifié de contraignant, car il doit être pris régulièrement. A l’heure actuelle, les laboratoires s’attèlent pour trouver des médicaments efficaces tout en facilitant la vie des patients.

mercredi 17 juin 2009, par Carole Mercier