Une seconde maison de retraite associative à Pavillons-sous-Bois

Pavillons-sous-Bois, dans le département de la Seine-St-Denis, vient de se doter d’une seconde maison de retraite associative, la résidence Arpage Victor Hugo. Elle est administrée par l’ARPAD qui dispose désormais de deux structures dans cette commune.

Un accueil personnalisé

L’ARPAD se démarque des autres organismes de gestion de maison de retraite par la mise en œuvre de projets associatifs. Les prestations sont basées sur une personnalisation de l’accueil des personnes âgées. Leur histoire de vie entre en ligne de compte en vue de leur octroyer un logement et des conditions adaptés à leurs besoins. L’architecture des résidences pour seniors a été spécialement conçue afin que les occupants puissent vivre de jours paisibles en bon voisinage avec d’autres individus de leur âge.

L’établissement Arpage Victor Hugo est subdivisé en plusieurs « quartiers » appelés aussi « unités de vie ». Les seniors bénéficient d’un accompagnement personnel similaire à celui auquel il était habitué avant de rejoindre cette maison de retraite. La résidence est prévue accueillir au total 84 personnes âgées. Ceux qui y sont hébergés en permanence habiteront dans de spacieux logements de 23m². Un aménagement spécifique a été conçu pour ceux qui vivent en couple. Trois logements sont destinés à recevoir les pensionnaires qui y habiteront à titre temporaire.

Des lieux collectifs

En marge de leur logement individuel, les résidents peuvent évoluer auprès des lieux collectifs. Chaque quartier dispose d’un salon, d’une salle à manger, d’une bibliothèque, de différents espaces d’animation et d’un salon de coiffure. Les pensionnaires peuvent faire leurs emplettes et acheter leurs journaux dans la boutique de la résidence. Ils peuvent organiser un déjeuner ou un dîner avec leurs proches dans le restaurant. Ce lieu convient aussi très bien pour fêter divers évènements de la vie.

Les seniors sont quotidiennement accompagnés par un personnel pluridisciplinaire. L’équipe est menée par le directeur de l’établissement qui est assisté par un cadre infirmier. La résidence tient en outre à la disposition de ses pensionnaires un médecin coordonnateur, un psychologue, un psychomotricien, de nombreux soignants et auxiliaires de vie. Le personnel technique et administratif assure la bonne gestion de la maison de retraite. Il convient de noter que cette structure est accessible aux personnes âgées dont les sources de revenus sont assez faibles puisqu’elle est habilitée à l’aide sociale au niveau du département.

vendredi 30 mars 2012, par Romain Morillon