La bouillie bordelaise

Pour lutter contre les indésirables dans votre jardin, vous devez faire appel aux bons produits. Pour venir à bout des champignons, vous pouvez notamment utiliser la bouillie bordelaise qui s’avère être un excellent fongicide. Présentation d’un produit incontournable pour le jardinier.

Petite histoire de la bouillie bordelaise

Certaines personnes soutiennent que l’effet fongicide de la bouillie bordelaise est le fruit du hasard. Des vignerons bordelais auraient pulvérisé leur culture d’une mixture de sulfate de cuivre et de chaux afin que les raisins soient immangeables et que les malfaiteurs s’éloignent des parcelles. Mais, l’on sait aussi que ce produit a été longtemps utilisé pour lutter contre le mildiou, une maladie que redoute la vigne. Il a été ensuite employé sur d’autres cultures. Cette préparation très ancienne est aujourd’hui sujette à controverse, en particulier à cause des mauvais usages de celle-ci sur certaines plantations. Il faut également souligner que le sulfate de cuivre, l’un des composants de cette solution, est toxique et est susceptible de provoquer d’importantes brûlures sur certaines feuilles. Il est donc fondamental de bien respecter les doses et notamment savoir qu’il ne faut surtout pas asperger ce produit par forte chaleur.

Description

La bouillie bordelaise est une très ancienne concoction qui, aujourd’hui encore, constitue un insecticide incontestable dans le jardin. Il s’agit en fait d’un mélange de chaux et de sulfate de cuivre. Cette solution est disponible sur le marché et est proposée par plusieurs marques. Elle se présente sous la forme d’une poudre à diluer et à asperger. La mixture obtenue est de couleur bleue et se révèle être un fongicide très efficace. En d’autres termes, cette préparation permet de combattre l’agression des champignons. La bouillie bordelaise est proche du soufre et se classe parmi les fongicides minéraux, par opposition aux substances actives de synthèse.

Les principales utilisations de la bouillie bordelaise

La bouillie bordelaise peut faire office de désinfectant. Dans ce cas, celle-ci est étalée sur les infections récentes ou anciennes. Dans le jardin, il est toujours préférable de prévenir que de guérir. Il est de ce fait recommandé d’asperger les plantes de cette solution même si celles-ci semblent saines. On le fera à la tombée des feuilles durant l’automne mais aussi au printemps, avant que les bourgeons ne s’épanouissent. Parmi les maladies contre lesquelles la bouillie bordelaise s’avère efficace, l’on peut citer la gommose, la tavelure, le mildiou, la criblure, l’entomosporiose ou encore le chancre bactérien qui survient le plus souvent sur le poirier et le pommier.

vendredi 27 mai 2011, par Hélène André