Hypertension : le sucre plus nocif que le sel ?

Selon certaines idées reçues, le sodium est considéré comme l’aliment qui favorise le plus l’hypertension artérielle. Les études réalisées par des scientifiques américains ont toutefois prouvé que le sucre est encore plus mauvais que le sel pour les personnes exposées à cette pathologie.

Une aggravation de la pathologie

Le sel n’est pas à l’origine de l’hypertension artérielle. C’est ce qui ressort de l’étude réalisée récemment par des scientifiques new-yorkais, leurs recherches ayant été élargies au sucre. Dans l’article qu’ils ont publié dans la revue « American Journal of Cardiology », ils affirment que le principal facteur de l’augmentation de la pression sanguine est bien le sucre et non le sel. Le cerveau d’un sujet qui ingurgite une forte quantité de sucre pourrait être partiellement affecté. Le rythme cardiaque s’accélèrerait, la pression artérielle s’amplifierait.

Une hyperglycémie, un taux trop élevé de sucre dans le sang, est susceptible d’aggraver le cas d’un patient qui souffre d’hypertension artérielle. La ration normale d’une femme est de l’ordre de 5 cuillerées à café de sucre par jour. Un homme ne devrait pas en consommer plus de 7 au quotidien. Or, une personne adulte en mangerait en moyenne plus de 15 cuillerées à café, ce qui explique l’accroissement du nombre de malades.

À consommer avec modération

Il convient de connaître qu’on retrouve le sucre dans la plupart des aliments. En marge de sa forme initiale où il se présente sous forme de glucose, de saccharose, de lactose et de fructose, il se cache derrière des substances plus complexes, comme le glycogène ou l’amidon. Pour préserver votre santé, vous devez donc limiter la consommation de sandwichs, de muesli, de yaourts, de jus de fruits et de plats cuisinés.

Non seulement, vous devez consommer du sucre ou tout autre aliment pouvant en comporter, avec modération et jamais quand vous êtes encore à jeun. Par contre, vous devez manger régulièrement des pommes de terre, du riz, des légumes secs, des pâtes et des céréales qui constituent des sucres n’ayant aucune saveur sucrée. Face au constat que le sucre est nettement plus nocif que le sel pour les personnes sujettes à une hypertension artérielle, des associations de consommateurs souhaiteraient qu’une taxe soit appliquée sur les produits sucrés. Toutefois, aucun pays ne semble encore prêt à prendre une telle décision.

vendredi 7 novembre 2014, par Romain Morillon