Comment bien gérer une fin de carrière ?

Afin de vivre sereinement les dernières années à passer au bureau avant de partir en retraite, les seniors doivent apprendre à bien gérer sa fin de carrière. Voici des conseils qui leur permettront d’éviter les difficultés liées à cette période de préretraite.

Partager ses compétences

La cinquantaine passée, la majorité des salariés peine à trouver sa place au sein de leur entreprise. Les sociétés ont en effet tendance à négliger cette marge de ses ressources humaines. De ce fait, ces travailleurs perdent une grande partie de leur motivation, car ils sont la plupart du temps confinés à une voie de garage. Pourtant, ils sont encore en mesure d’apporter beaucoup de choses à la firme pour ne citer que leur expérience. Pour mieux gérer leur fin de carrière, ils doivent identifier leurs compétences et essayer de les partager.

La méthode consiste à raisonner de manière collective. Le savoir-faire à communiquer dépend du service dans lequel le senior opère, des autres travailleurs qui forment son entourage. Par la suite, il évalue les compétences qu’il a pu développer durant ces dizaines d’années passées au sein de la société et définir celles qui sont susceptibles d’intéresser ses homologues plus jeunes. Par la même occasion, il doit élaborer un bilan de l’ensemble de ses activités pour mieux déterminer ses aspirations et envisager sereinement les années à venir.

Élaborer un projet de vie

Il est regrettable de constater que de nombreux seniors occultent leurs atouts alors qu’ils ont acquis une solide expérience aussi bien dans l’univers du travail que dans la vie quotidienne. Dans la plupart des cas, ils cachent de nombreuses compétences. Ces connaissances peuvent porter sur une langue étrangère ou la maîtrise d’un domaine particulier qui pourrait n’avoir aucun lien avec les activités réalisées dans le service, mais qui pourraient être utiles aux autres.

La bonne gestion d’une fin de carrière consiste également à élaborer un nouveau projet de vie afin de simplifier le passage à la retraite. De cette manière, le senior peut rapidement se reconstruire sur le plan social et intégrer facilement son nouvel environnement après sa longue carrière professionnelle. Dès qu’un travailleur atteint 50 ans, il doit cerner ses centres d’intérêt et réfléchir sur les différentes actions qu’il pourra entreprendre. Il doit définir les ressources disponibles. Les personnes retraitées souhaitant réaliser des activités stimulantes peuvent opter pour le monde associatif ou le bénévolat.

vendredi 2 août 2013, par Romain Morillon