Comment cultiver la tétragone ?

La tétragone est une plante qui porte le surnom d’épinard de Nouvelle-Zélande. Vous pouvez la cultiver dans votre jardin. Suivez les quelques conseils ci-après pour récolter des belles tétragones.

La tétragone

La tétragone est une plante annuelle qui appartient à la catégorie des aizoacées. Elle résiste très bien à la sécheresse. Ce qui lui vaut d’être appelée « épinard d’été ». Comme l’épinard, ses feuilles charnues sont comestibles. C’est un végétal particulièrement simple à cultiver. Le semis peut se faire en rang dès le mois de mai. Pour obtenir des meilleurs résultats, on aura pris le soin de tremper les graines vingt-quatre heures avant de les mettre en terre. Pour ce qui est du sol, il sera de préférence frais, léger et riche en humus. Il est conseillé de bien ameublir la terre avant de planter.

Planter la tétragone

La tétragone a besoin d’espace. La longueur de ses tiges peut en effet aller jusqu’à un mètre. Cette plante rampante n’est pas exigeante par rapport à l’exposition au soleil mais elle exige une terre bien fertile. Dans les bonnes conditions, la germination a lieu après huit à dix jours.

Le semis se fera en place par poquets de quatre à cinq graines. Il faut prévoir une distance de soixante centimètres entre chaque poquet. Après la levée, on gardera le plant le plus vigoureux. Dans les régions aux hivers rigoureux, le semis peut se faire sous abri durant le mois de mars pour une mise en terre vers la moitié du mois de mai. Pour que la montée à graines ne puisse avoir lieu, il faut prendre soin de pincer le bout des tiges et de prévoie des arrosages généreux.

La récolte

La tétragone se récolte petit à petit, avant que les premières gelées ne surviennent. On cueille les feuilles une par une, au gré des besoins. Quand le gel commence à se manifester, on peut protéger les plants à l’aide d’un tunnel en plastique. Prendre cette précaution permet de prolonger la récolte.

lundi 12 mars 2012, par Hélène André