Offrir de meilleures conditions de vie aux seniors en 2030

Le 08 décembre prochain, une rencontre de grande envergure sera organisée à la Maison Internationale de Paris. L’objectif étant d’offrir de meilleures conditions de vie aux seniors en 2030.

Un modèle social qui a réussi et une population qui vieillit

L’évolution de la technologie, une prévention efficace contre les maladies, une amélioration de la qualité des soins et une protection sociale performante contribuent à allonger la durée de vie des Français. Selon les prévisions démographiques, en 2015, la France comptera plus de deux millions de personnes âgées de plus de 85 ans. Leur offrir de meilleures conditions de vie en 2030 afin qu’ils puissent garder leur autonomie devient un énorme enjeu dans la société contemporaine.

La réussite du modè-le social français engendre un vieillissement de la population. Les habitants de la France sont de plus en plus nombreux à atteindre un âge avancé. L’espérance de vie est de 87 ans pour les femmes et de 82 ans pour les hommes. Les initiatives prises à l’endroit de ces aînés n’ont pas toutefois évolué avec cet allongement de la durée de vie. Les thèmes de cette rencontre seront donc axés sur l’amélioration de leur qualité d’existence afin qu’ils puissent bénéficier d’un lieu de vie adapté et de services en adéquation avec leurs conditions physiques.

Déterminer les axes stratégiques

Il a été constaté que les personnes de grand âge se heurtent à deux problèmes majeurs : la perte de mobilité et la solitude. Leur offrir de meilleures conditions de vie en 2030 consiste à veiller à ce qu’elles soient aidées au quotidien et entourées de l’affection des proches ou d’un personnel expérimenté dans le domaine des services à la personne. Il importe également de faciliter leur accès aux moyens de transport, aux bâtiments et espaces publics ainsi qu’aux commerces. Et enfin, ils doivent vivre dans un habitat adapté pour garder leur autonomie.

Durant ce congrès, sociologues, urbanistes, architectes, ingénieurs, experts en gériatrie et en gérontologie ainsi que des représentants de l’administration, détermineront les axes stratégiques afin d’améliorer les conditions de vie des seniors. L’objectif étant de trouver des solutions appropriées aux perspectives démographiques et de pallier aux problèmes d’insuffisance de compétences dans le secteur des services à la personne. La question sur le développement des applications robotiques et domotiques adaptées aux personnes âgézs sera aussi étudiée au cours cette rencontre.

mardi 21 décembre 2010, par Romain Morillon