Comment et quand planter le salsifis ?

Le salsifis est une plante potagère très peu connue. Autrefois, on le retrouvait pourtant assez souvent dans les assiettes. Désormais commercialisé en conserve, ce légume au goût unique mérite que l’on s’y attarde. Découvrez comment et quand planter le salsifis dans votre potager.

Présentation du salsifis

Le salsifis, ou « Tragopogon porrifolius », est un légume racine bisannuel. Il se caractérise par sa couleur jaune et par sa délicieuse chair qui fond dans la bouche et dont la saveur douce et sucrée, rappelle le cœur d’artichaut. Il existe d’autres espèces de salsifis comme le salsifis noir ou scorsonère qui possède une chair blanche et une peau noire.

Au moment de choisir les semis de salsifis, sachez qu’il en existe trois variétés, à savoir le salsifis blanc amélioré, le salsifis blanc géant de Russie et le salsifis mammouth à grosse racine. Ce légume se consomme surtout en hiver. Pendant cette saison, on appréciera particulièrement sa saveur et ses qualités nutritives et digestives.

Comment et quand planter le salsifis ?

La culture du salsifis est assez longue. Il est donc recommandé de l’entamer le plus tôt possible pour obtenir les meilleures racines. Pour pouvoir débuter les récoltes dès le mois de novembre, les graines doivent être semées en place à partir du mois de mars jusqu’à fin avril. Il faudra semer clair et choisir une terre bien meuble et enrichie. Les rangs seront à espacer de vingt-cinq centimètres et les sillons devront avoir une profondeur d’un demi-doigt. Après avoir couvert les graines, il faudra praliner délicatement la terre puis pailler légèrement le tout. Ainsi, les semis pourront bien supporter les grosses gelées. Dès que trois à quatre feuilles ont fait leur apparition, il faudra éclaircir les plants et créer un espace d’une quinzaine de centimètres entre eux.

Entretien et récolte des salsifis

Le salsifis apprécie un terrain bien aéré et enrichi avec de l’engrais bien mûr. Il faut donc veiller à ne pas tasser le sol, en particulier si ce dernier est humide. Il est également conseillé des biner et sarcler la terre. Il est également indispensable d’arroser régulièrement la plante pour bien conserver la fraîcheur du terrain. Il est vivement conseillé de pailler le sol. Enfin, les tiges florales doivent être éliminées au fur et à mesure de leur apparition afin de ne pas épuiser la racine.

La cueillette du salsifis s’effectue entre novembre et mars. Une fois qu’il est récolté, celui-ci peut être conservé pendant quelques jours dans un lieu aéré et bien frais. Il peut également être placé dans une jauge.

samedi 2 juillet 2011, par Hélène André