Comment et quand planter la courgette ?

La courgette est une variété de légume très facile à planter. Les apprentis jardiniers peuvent s’adonner à sa culture en toute aisance. Il suffit juste de respecter quelques règles. Tour d’horizon.

Les conditions idéales pour planter la courgette

Originaire de l’Amérique centrale, la courgette affectionne particulièrement le climat chaud. Sa culture se fait généralement entre avril et juin, en dehors de la période de froid. Elle peut toutefois être envisagée en d’autres moments suivant le climat de la région de plantation et la période souhaitée pour la récolte. Dans tous les cas, la courgette ne peut être plantée en saison de gel au risque de n’obtenir aucun légume. Une terre riche en potassium et en matières organiques est indispensable pour obtenir de bonnes récoltes. Etant une plante très gourmande, la courgette exige également un drainage suffisant et un compost riche. Du soleil et un environnement aéré s’avèrent tout aussi bénéfiques au bon développement de la plante. La récolte se fait en principe entre juillet et septembre.

Semis : en pleine terre ou en godets

La plantation de la courgette peut se faire soit directement en pleine terre soit en utilisant des godets par germination. La première option est évidemment la plus facile et la plus rapide à réaliser. Après avoir préparé un mélange de compost, étaler ce dernier dans des trous d’une vingtaine de centimètres de profondeur, espacés d’un mètre. Y placer deux ou trois graines, à environ deux centimètres en profondeur. Recouvrir puis arroser.

Pour ce qui est de la deuxième technique, elle consiste à placer les semis dans des récipients à terreau, à environ un ou deux centimètres de profondeur. Avec une température optimale de 14°C et un arrosage régulier exécuté en pluie fine, les premières pousses apparaissent en principe deux semaines suivant le semis.

Sélectionner le meilleur plant

Que le semis ait été effectué en potager ou en godets, la seconde étape consiste à éliminer les plants les plus fragiles et n’en conserver que les plus robustes. L’objectif de l’opération est de ne garder qu’un seul plant par groupe. Pour les plants déjà placés dans le jardin, il suffit de sélectionner celui ayant la meilleure apparence et de retirer tous les autres. Les jeunes plants restants doivent être espacés d’un mètre pour bien se développer. Les plants en godets passent également par la même étape. Une fois que l’on a sélectionné les plus vigoureux, les déplacer en pleine terre pour une meilleure croissance. Cette phase se situe entre trois semaines à un mois après le semis.

mardi 29 mars 2011, par Hélène André