La colocation entre seniors : une solution idéale au problème de logement

La colocation entre seniors est vivement recommandée par les spécialistes du secteur. Il s’agit de la solution idéale pour résoudre le problème de logement pour cette tranche de la population. De plus, cette formule représente de nombreux avantages.

Les avantages d’une colocation entre seniors

Les seniors sont particulièrement vulnérables aux tensions immobilières. C’est pour cette raison qu’il leur est vivement conseillé d’opter pour la colocation entre personnes âgées. Cette solution leur donne l’occasion d’échapper à la solitude, de bénéficier des avantages de la vie en communauté et de tisser de nouveaux liens sociaux. De plus en plus de seniors adoptent actuellement ce système. Selon des études réalisées par Xerfi, 56% des biens proposés sur le marché de la location seront loués conjointement par au moins 2 personnes à l’horizon 2030.

La colocation entre seniors offre d’autres avantages. Sur le plan financier par exemple, le partage d’un loyer entre plusieurs locataires permet de réduire considérablement les charges tout en jouissant d’un cadre de vie très agréable. Cet aspect n’est pas négligeable pour ceux qui disposent d’une source de revenus assez faible. Les logements proposés à la colocation sont également plus faciles à trouver. Ces grandes surfaces n’intègrent pas en effet le marché des maisons ou des appartements dédiés à la location classique.

Des règles à instaurer pour une colocation entre seniors réussie

Il existe cependant des règles à suivre pour qu’une colocation entre seniors soit bénéfique pour les parties prenantes. Les principes de la vie en communauté doivent être définis de manière très claire. Ils doivent être acceptés par l’ensemble des colocataires et affichés en évidence dans la maison pour cadrer leur vie. Les désaccords et les conflits seront ainsi évités, sinon leur résolution sera plus facile.

En marge du contrat de bail, il est vivement recommandé d’établir une sorte de pacte de colocation. Ce document doit inclure toutes les conditions liées à la cohabitation afin d’harmoniser l’existence des colocataires, notamment la répartition des charges, telles que les frais de réparation du logement, le loyer, les factures énergétiques. Les espaces privatifs et ceux qui sont communs sont définis à l’avance. Certaines règles doivent être instaurées pour les visites d’amis ou de membres de la famille. La présence d’animaux de compagnie doit également être encadrée par une réglementation.

samedi 29 septembre 2012, par Romain Morillon