Conduire après 75 ans : tout à fait possible avec quelques précautions

Grâce aux progrès médicaux, on vit mieux et plus longtemps. La conduite après 75 ans est tout à fait envisageable.

Conduire après 75 ans, c’est plus que d’actualité !

En France, on estime à huit millions, le nombre d’automobilistes de plus de 65 ans. De ce fait, ils constituent une proportion de 20 % parmi 40 millions de permis B délivrés. Si auparavant les seniors étaient stigmatisés au volant, aujourd’hui, la tendance s’est inversée. En effet, une étude réalisée en 2004 intitulée « Suivi des conducteurs âgés » infirme les idées reçues selon lesquelles les seniors étaient une catégorie à risque en ce qui concerne le comportement au volant. Au contraire, ce sont des conducteurs très prudents : ils respectent les limites de vitesse, ainsi que le Code de la route. C’est même une population « sûre » à l’opposé d’autres catégories, qui provoquent des accidents. Avec l’âge, il devient par exemple difficile de faire les tâches quotidiennes : conduire représente un facteur non négligeable d’autonomie, et les pouvoirs publics mettent tout en œuvre afin que les seniors puissent être indépendants au volant.

Conduire après 75 ans : le certificat médical d’aptitude

Cependant, il ne faut pas oublier qu’avec l’âge, les capacités physiques, physiologiques et cognitives s’amenuisent. Pour conduire en toute sécurité, il est nécessaire d’être en bonne santé, d’avoir une vision bien claire et un temps de réaction immédiat. Pour y remédier, de nombreux pays comme la Belgique, les Pays-Bas, l’Espagne ou encore le Danemark proposent un examen médical aux seniors. Cet examen vérifie les aptitudes du patient à pouvoir conduire. Il consiste en une consultation optique, auditive, ainsi que des consultations générales. Si le bilan est positif, le médecin délivre alors le certificat médical d’aptitude à la conduite. Dans le cas où le patient ne peut conduire ou que ses réflexes sont moindres, il existe toujours une deuxième chance : il sera envoyé chez un médecin libéral agréé par le Préfet ou bien il aura droit à des cours de conduite. Il faut noter que le certificat doit être renouvelé deux fois par an.

Conduire après 75 ans, quelques conseils

Même si vous avez passé haut la main votre certificat d’aptitude, voici quelques conseils pour une conduite sûre. Tout d’abord, il faut vous équiper d’un véhicule dans lequel vous êtes à l’aise : optez pour ceux qui ont une direction assistée, avec des sièges confortables et spacieux. Veillez toujours à régler le siège par rapport au volant. Dans le cas où vous aurez un long chemin à faire, préparez minutieusement votre itinéraire. Reposez-vous bien, et ne prenez pas des médicaments qui risqueraient d’altérer votre vigilance. Pour une meilleure visibilité, les médicaments contiennent des pictogrammes qui vous indiquent par exemple le niveau de somnolence, et vous recommandent selon les cas, de conduire ou de ne pas conduire. La consommation d’alcool est aussi dangereuse : essayez au maximum d’éviter de boire, même un verre. Il est important de respecter les mesures de sécurité. Enfin, si vous ressentez le besoin de vous reposer, n’hésitez pas à vous arrêter sur une aire de repos.