Comment et quand planter la rhubarbe ?

La rhubarbe est une plante vivace qui se développe très rapidement et qui se cultive très facilement. Elle peut, selon son espèce, être utilisée en tant que plante d’ornement mais aussi en tant que plante potagère. En cuisine, on apprécie la saveur acidulée de ses pétioles.

Caractéristiques générales de la rhubarbe

La rhubarbe, ou « Rheum Rhaponticum », est une grande vivace appartenant à la famille de Polygonacées. Elle peut atteindre jusqu’à un mètre de hauteur. Cette plante provient du continent asiatique et on peut en trouver jusqu’à 4 000 mètres d’altitude. Elle possède de très grandes feuilles et les tiges, également appelées pétioles, sont les seules parties comestibles. Les feuilles de la rhubarbe contenant une grande quantité d’acide oxalique qui est une substance très toxique, il faut s’abstenir d’en manger.

La culture et le semis de la rhubarbe

La rhubarbe se cultive sur un sol frais, bien ameubli et profond. Elle apprécie un terrain humifère. Concernant l’exposition au soleil, cette plante n’est pas difficile. Elle pousse aussi bien sur un sol bien exposé que sur un sol placée à la mi-ombre. Les semis de rhubarbe se font en avril et en mai ou en août et en septembre. Pour la multiplication, il est préférable d’opter pour la division des pieds. Il faudra alors retirer des fragments sur les plus grandes touffes en mars, en septembre ou en octobre. Ces fragments seront immédiatement remis en terre. Quant à la récolte, elle débute dès le mois de mai, dès la première année qui vient après la plantation. En blanchissant la touffe de la rhubarbe dans un sac ou dans un pot sans fond, on peut avoir des tiges plus longues.

Les soins exigés par la rhubarbe

Un pied de rhubarbe peut avoir une durée de vie considérable – près de dix ans – à condition de lui offrir une quantité suffisante d’engrais complémentaire, tous les deux ans. Il ne faut, en outre, pas oublier de se débarrasser des tiges florales au fur et à mesure de leur apparition afin de favoriser la résistance et la fermeté de la plante.

La rhubarbe subit rarement les assauts des insectes mais il a quand même quelques ennemis qui sont les escargots et les limaces. Ceux-ci sont friands de ses feuilles. Pour éloigner ces indésirables, il faut disposer une couche de cendres au pied des jeunes plants.

vendredi 1er juillet 2011, par Hélène André