Comment utiliser la cyanamide pour entretenir votre jardin ?

La cyanamide est un engrais très riche en azote. Ce produit possède plusieurs qualités qui permettent d’entretenir le potager de manière économique. On peut y faire appel comme désinfectant mais également comme engrais, fongicide, insecticide ou bactéricide.

Les effets de la cyanamide lorsqu’elle est utilisée en automne

Utilisé en automne en tant qu’engrais de fond, qu’elle soit pure ou mêlée à des sous-produits de potasse, la cyanamide opère plusieurs effets. En premier lieu, le produit a un effet fongique. Il permet de venir à bout des spores des champignons porteurs de maladies et des microchampignons qui, lorsqu’ils se trouvent dans le sol, réduisent à néant l’effet des bactéries indispensables.

La cyanamide a une action insecticide et permet de détruire les insectes ainsi que les larves. Agissant comme un ovicide, la cyanamide permet de lutter efficacement contre les œufs de différents ravageurs des cultures. Ce produit permet aussi de combattre les limaces et tous les autres gastéropodes tout en diminuant le nombre de nématodes, principaux auteurs de l’épuisement du sol et des problèmes végétatifs et nutritifs.

D’autre part, la cyanamide a un effet neutralisant. Grâce à son apport de chaux, le produit permet de neutraliser les multiples acides organiques extraits au cours du cycle saisonnier. Cet apport en chaux favorise l’action des bactéries indispensables. De par son action azotée, la cyanamide fournit de l’azote indispensable à la transformation en humus des débris végétaux. Le sol du potager pourra, par ailleurs être enrichi en azote d’une façon ininterrompue et régulière. En définitive, en favorisant l’activité des bactéries utiles, la cyanamide contribue à l’équilibre du sol.

Lutter contre la fatigue du sol grâce à la cyanamide

L’épuisement du sol, qui est bien souvent causé par des maladies végétales et par certains nématodes, peut parfaitement être prévenu et traité en utilisant la cyanamide. A cette fin, on utilisera une dose d’au moins 5 à 6 kilogrammes par mètre carré de cyanamique perlée ou pulvérulente. Cette dose sera incorporée à la terre de manière superficielle en choisissant la fin de l’automne. On agira, de préférence, sur un sol humide. En plus de traiter le sol, on procure également à ce dernier une bonne quantité de chaux. A noter qu’après le traitement, le sol devra accueillir une culture d’été requérant une quantité d’azote assez élevée.

mardi 30 août 2011, par Hélène André