La perlèche : ce qu’il faut savoir

Vous vous confrontez souvent à des microplaies sur les commissures de vos lèvres ? Vous vous demandez ce qui vous arrive vu que vous avez même du mal à ouvrir la bouche ? Il s’agit peut-être d’une perlèche.

La perlèche, de quoi s’agit-il ?

La perlèche est une plaie, plus précisément une ulcération, se trouvant sur les coins des lèvres. Elle est souvent représentée par des fissures et des rougeurs, la plupart du temps recouvertes de croutes jaunâtres. Une perlèche peut être de premier degré lorsqu’il ne s’agit que d’une irritation classique. Par contre, elle peut être grave lorsqu’elle est d’origine fongique, donc constituée de bactéries ou de champignons. Qu’elle soit bilatérale ou unilatérale, elle peut toujours faire l’objet d’une aggravation importante pour s’étendre sur d’autres parties du visage.

Comment se manifeste la perlèche ?

Tout d’abord, sachez que la perlèche est souvent la conséquence de léchages labiaux fréquents. Son apparition commence par de légers picotements, ainsi qu’un certain niveau de difficulté pour une ouverture normale de la bouche. En plus des petites plaies, des dépôts épais peuvent apparaître de manière progressive. Après quelques jours de surinfection, les replis de commissures deviennent alors purulents. Ils peuvent dégager une odeur désagréable, et la douleur que vous ressentirez sera de plus en plus intense qu’il est même possible que vous ne parveniez plus à manger.

Comment soigner la perlèche naturellement ?

Commencez d’abord par ne plus lécher vos lèvres si vous n’avez pas encore de perlèche. Mais si vous avez déjà les symptômes de la maladie, voici comment vous devrez procéder. Utilisez quotidiennement une crème désinfectante pour une hydratation intense et une cicatrisation rapide. Si votre perlèche présente des croûtes, une crème antifongique est plus adaptée. Deux applications par jour suffisent pour un traitement antibactérien efficace. Consommez régulièrement des aliments riches en vitamines B. Les plus connus sont les abats, notamment les rognons et le foie. Les noix et les germes de blé sont aussi efficaces pour une guérison complète. Si le goût ne vous pose pas de problème, vous pouvez également opter pour la levure de bière.

lundi 23 mai 2011, par Romain Morillon