Mammographie : quelle est la fréquence idéale ?

Une femme sur huit serait susceptible de développer un cancer du sein. Pour une prise en charge rapide de cette maladie, il est important de faire une mammographie régulièrement. L’âge de la première mammographie et la fréquence des examens varient cependant selon chaque femme.

Quand faire une mammographie ?

En règle générale, un délai de deux ans est conseillé entre chaque mammographie. Il semble en effet superflu d’en faire plus si on n’est pas une personne à risque puisqu’une tumeur cancéreuse ne se développe pas rapidement. De ce fait, il est encore possible de dépister un cancer à un stade précoce deux ans après un premier examen négatif.

Il est toujours conseillé de se palper régulièrement les seins pour dépister toute éventuelle grosseur suspecte qui pourrait conduire à faire une mammographie plus tôt que prévu. Quant à la première mammographie, elle se fait généralement entre 35 et 40 ans, et est programmée ensuite tous les deux ou trois ans. Il est également possible de débuter une mammographie seulement après la ménopause. À partir de 50 ans, il vaut mieux programmer une mammographie tous les deux ans.

Les exceptions qui confirment la règle

La fréquence des mammographies peut cependant varier d’une femme à une autre. Cela dépend notamment de l’histoire personnelle de chacune. Ainsi, les personnes à risque devront se faire dépister annuellement, voire tous les 6 mois selon la prescription du médecin. Les personnes à risque sont celles qui ont des antécédents familiaux de cancer, notamment de cancer de sein ou de l’ovaire. Les antécédents familiaux prennent en compte les membres de la famille du premier et second degré. Le risque est plus élevé si les antécédents familiaux concernent des personnes de moins de 40 ans.

Par ailleurs, les femmes qui ont déjà eu un premier cancer ou toute autre maladie précancéreuse sont classées à risque. Certaines femmes prédisposées génétiquement au cancer vont devoir faire une mammographie plus régulièrement que la moyenne. Et évidemment, selon les résultats des précédentes mammographies, votre médecin pourrait aussi vous prescrire des examens plus fréquemment.

lundi 3 juin 2013, par Romain Morillon