Entretenir sa santé par le xing yi quan

L’entretien du mieux-être et de la santé est important tant pour le corps que pour le moral. Pour entretenir votre santé, investissez-vous dans la pratique du xing yi quan.

Le xing yi quan, la boxe de la forme et de l’intention

Aïkido, karaté, kung-fu, les arts martiaux asiatiques sont appréciés pour leur esthétisme, leur efficacité à titre de self-défense mais également leurs nombreux bienfaits sur la santé du corps et de l’esprit. Au-delà de 50 ans, il n’est pas évident de pratiquer une discipline martiale violente comme la boxe ou le taekwondo, spécialement lorsque nous projetons de nous remettre au sport. Optez pour une discipline peu violente, basée sur l’entretien au quotidien de la circulation de l’énergie vitale qi, à savoir le xing yi quan.
L’histoire attribue la création du xing yi quan à un général chinois du nom de Yue Fei, célèbre pour avoir remporté de nombreuses victoires durant la guerre contre les Mandchous, durant la dynastie Song du XIIe siècle. Cet art martial a par la suite été vulgarisé dans le monde au XVIIe siècle, grâce à un maître chinois du nom de Ji LongFeng. Signifiant littéralement « boxe de la forme et de l’intention », le xing yi quan est un art martial interne, au même titre que le tai-chi chuan et le qi-gong. En occident, l’art martial est largement pratiqué à titre de discipline santé.

Le xing yi quan, pratique et bienfaits

Présentant des traits similaires avec le tai-chi chuan, le xing yi quan limite quand même l’usage intempestif de mouvements ondulatoires. Les techniques d’attaque se font en ligne droite. Le pratiquant peut l’effectuer en s’avançant ou en reculant. Le point d’équilibre se situe essentiellement sur la jambe arrière. Les hanches et les chevilles jouent un rôle important dans l’exécution des techniques d’esquive. L’art martial se pratique en groupe sous l’assistance d’un maître confirmé. La séance dure généralement une heure.
Le xing yi quan fait partie des arts martiaux internes d’inspiration taoïste mis au point par les maîtres invétérés occupant les monastères des célèbres monts Wudang. Plus qu’un art martial, le xing yi quan est une discipline permettant un meilleur entretien du corps et de l’esprit. Effectués régulièrement, les mouvements typiques de la discipline permettent d’harmoniser les énergies yin et yang et fluidifient la circulation de l’énergie vitale qi dans l’organisme. Le xing yi quan élimine le stress et l’anxiété, tonifie le corps, vivifie l’esprit et entretient la longévité.

mercredi 10 novembre 2010, par Carole Mercier, Hélène André