Voyager avec son chien : ce qu’il faut savoir

Vous ne voulez pas laisser votre fidèle compagnon à la maison pendant les vacances et vous avez décidé de voyager désormais avec votre chien ? Voici tout ce qu’il faut savoir à ce propos.

Plusieurs démarches à faire

Un voyage avec un chien ne s’improvise pas. Il nécessite plusieurs démarches, dont certaines peuvent demander un délai de plusieurs mois. Si vous envisagez de séjourner à l’étranger, vous devez vous renseigner auprès de l’ambassade du pays de destination sur les vaccinations obligatoires, les certificats de santé et les papiers indispensables pour passer à la douane. Il convient de signaler que certains vaccins doivent être réalisés 6 mois à l’avance, autrement, votre petit compagnon risque d’être confisqué à l’arrivée.

Le tatouage est également obligatoire. Pour plus de précautions, il est conseillé de souscrire à une assurance pour chien. Celui-ci sera ainsi couvert en cas d’accident ou de problème durant le déplacement. Comme de plus en plus de personnes souhaitent voyager avec leurs animaux domestiques, la plupart des compagnies aériennes acceptent actuellement de les transporter, sous certaines conditions. Les chiens de petite taille, pesant moins de 5kg, peuvent voyager en cabine auprès de leur maître. Il faut cependant qu’ils soient mis dans un sac de transport spécifique.

D’autres conseils

Les chiens de plus grande taille doivent voyager en soute, un endroit chauffé, ventilé et pressurisé. Vous devez prévoir une cage suivant les normes en vigueur que vous pouvez vous procurer auprès des compagnies aériennes moyennant un supplément de prix. Toutefois, cette cage est prêtée gracieusement pour les chiens-guides. Les tarifs varient d’une compagnie à une autre. Sur les vols internationaux, le transport d’un chien est calculé par kilo. Il coûte à peu près 1,5% du prix du billet en classe économique.

Quelques semaines avant le départ, entraînez-le à rester sagement dans la cage pendant un certain laps de temps. Essayez également de lui apprendre à se retenir et de ne pas faire ses besoins à l’intérieur du dispositif. Avant de partir, sélectionnez un hôtel qui accepte la présence d’animaux. Enfin, si votre chien est sujet au mal des transports, ne lui donnez aucun aliment avant le départ. Si besoin, administrez-lui des médicaments après avoir consulté votre vétérinaire.

lundi 17 septembre 2012, par Romain Morillon