Découvrir la Sicile en voiture : les lieux à ne pas manquer

Souvent stéréotypée à l’image de la mafia italienne et des fameux parrains de la saga américaine The Godfather, la Sicile est une destination dotée d’un remarquable patrimoine architectural, culturel et gastronomique. Pour que votre voyage soit le plus mémorable possible, pourquoi ne pas découvrir l’île en voiture ?

La location du véhicule

Tout commence par la location d’une voiture en Sicile, à faire plusieurs jours avant votre départ par téléphone ou par mail. Le véhicule qui vous accompagnera tout au long de votre périple doit être choisi en fonction de plusieurs critères, entre autres le nombre de passagers, une location avec ou sans chauffeur, le type de carburant utilisé ainsi que les performances techniques du véhicule. Pour éviter les mauvaises surprises, notamment l’indisponibilité du véhicule, il serait préférable de réserver à l’avance le modèle qui vous convient. L’agence de location de votre choix se chargera même de le mettre à votre disposition dès votre arrivée à l’aéroport. Après avoir choisi votre véhicule, vous devez calculer les dépenses en matière de carburant. Renseignez-vous sur la consommation de carburant du véhicule et bien évidemment, le prix du carburant pratiqué en Sicile.

Palerme à Trapani : cap sur l’ouest de la Sicile

Ville la plus peuplée de l’île, Palerme sera le point de départ de votre aventure sicilienne. D’ailleurs, les vols à destination de l’île se concentrent à l’aéroport de Punta Raisi, à une trentaine de kilomètres de Palerme. Sachez tout de même que la conduite dans les rues de Palerme est particulièrement pénible. Ce n’est pas pour vous gâcher la surprise, mais juste pour vous préparer au fait que vous aurez certainement l’impression qu’il n’existe pas de code de la route à Palerme et que chacun fait comme bon lui semble. Vous verrez, vous ne serez pas déçu ! Profitez tout de même de votre passage pour visiter les sites emblématiques de la ville, entre autres son quartier historique et le Palais des Normands datant de 1143. Dirigez-vous ensuite vers la partie ouest de l’île en mettant le cap sur Monreale, une charmante ville où vous trouverez une succession d’édifices à l’architecture normande.

En prenant la direction sud-ouest, à une soixantaine de kilomètres de Monreale, ne manquez pas une visite du temple dorique inachevé et des vestiges du théâtre de Ségeste respectivement édifiés au Ve et IIIe siècle avant Jésus-Christ.

Cap maintenant sur Trapani, une ville maritime d’influence arabe et espagnole, puis à Marsala afin d’y déguster le fameux vin faisant la réputation de l’île.

Le sud de la Sicile : Marsala - Pozzallo

Après un répit à Marsala, vous poursuivrez votre virée en Sicile dans la partie sud de l’île. Après un périple de 70 km, vous ferez une petite escale à Sciacca pour découvrir de visu des Thermes en activité. 95 km plus loin, vous arriverez à Agrigente. Une visite du parc archéologique de la Vallée des Temples sera incontournable lors de votre passage dans l’ancienne cité antique, avant de partir pour Gela. Les 95 km de route vous mèneront vers les vestiges des fortifications grecques Capo Soprano et ceux d’un complexe thermal datant de l’époque hellénistique. Reprenez ensuite les routes SS115 puis SS194 pour vous diriger vers Pozzallo afin de profiter du soleil et du cadre enchanteur des plages longeant la mer Méditerranée. Une occasion de vous détendre, et de vous dégourdir les jambes…

Syracuse – Messina : l’est de Sicile

Localisée à seulement 63 km de Pozzallo, Syracuse est un passage obligé. Fondée au VIIIe siècle avant Jésus-Christ, elle regorge de monuments grecs et romains qui méritent amplement le détour. Vous découvrirez entre autres des vestiges de la civilisation grecque comme le Temple d’Apollon, le Temple d’Athéna ou l’amphithéâtre de Syracuse directement édifié dans le roc.

Avant d’atteindre Messina, pensez tout de même à faire un saut à Catania, une charmante ville située à une soixantaine de kilomètres de Syracuse. Deuxième ville la plus peuplée de l’île, elle héberge des monuments datant de la période gréco-romaine et une dizaine d’édifices thermaux.

Après un parcours de 100 kilomètres, vous arriverez enfin à Messina, la ville située à la pointe nord-est de l’île. Là encore, un tout autre cadre vous attend : vous serez émerveillé par la splendeur de la cathédrale de Messine qui se dresse majestueusement à proximité de la plus grande horloge astronomique du monde.

Pour boucler la boucle comme on dit et revenir à votre point de départ à Palerme, laissez-vous séduire par les paysages du Nord de l’île sur plus de 200 kilomètres.

vendredi 10 juillet 2015, par Romain Morillon