Le vin pourrait aider à ralentir la vieillesse

Selon une étude menée par une université des Pays-Bas, le vin aurait des propriétés qui ralentiraient les effets du vieillissement.

Une étude à long terme

Cette dernière étude a été menée à l’université de Wagueninge, aux Pays-Bas, par le docteur Martinette Streppel. Selon les conclusions, boire un demi-verre de vin par jour pourrait contribuer à lutter contre les effets de l’âge. Ces résultats ont été publiés dans le Journal of epidemiology and community health. Et le docteur Martinette Streppel précise que cette moitié de verre de vin qu’on boit chaque jour augmente notre espérance de vie. D’autres études ont déjà tiré des conclusions similaires : la consommation quotidienne de vin, à petite dose, contribue à combattre le vieillissement.

Avant de tirer cette conclusion, le docteur Streppel a dû se pencher sur l’étude Zutplen. Il s’agit d’une étude qui, sur une période de 40 ans, a observé le comportement de 1.400 hommes. L’étude a notamment permis d’observer leurs habitudes alimentaires, leur consommation de tabac et d’alcool, les maladies dont ils ont souffert et, pour certains, la cause de leur décès. C’est donc à partir de cette très riche base de données que Martinette Streppel a pu démontrer que boire une vingtaine de grammes d’alcool chaque jour augmente l’espérance de vie. Ainsi, des quinquagénaires qui boivent leur petite dose de vin quotidienne gagneront deux ans de plus en espérance de vie, par rapport à ceux qui n’absorbent jamais d’alcool.

Le vin en petite quantité uniquement

Le docteur démontre par ailleurs en quoi l’étude Streppel apporte du nouveau sur la question. Elle attire l’attention sur le fait que l’étude s’est concentrée sur le long terme, une période de 40 ans. Par ailleurs, des analyses ont aussi été faites sur différents types de boissons alcoolisées, pour voir si on pouvait observer les mêmes effets qu’avec le vin. Dans cette optique, diverses boissons comme les spiritueux ou la bière ont été étudiées. Mais il en est finalement sorti que grâce aux polyphénols, c’est encore le vin qui produit les meilleurs effets.

Ce sont en fait les polyphénols du vin qui, par leur effet antioxydant, aident à prévenir l’apparition de radicaux libres dans l’organisme, sachant que ces derniers provoquent le vieillissement des cellules. Cela dit, il est important de préciser qu’en revanche, boire de l’alcool en abondance peut avoir des effets très graves sur la santé, notamment pour les personnes âgées. A partir d’un certain âge, la présence du liquide corporel baisse, et pour une même quantité de boisson alcoolisée bue, la concentration d’alcool dans le corps est donc plus élevée pour une personne âgée.

vendredi 28 août 2009, par Carole Mercier