Pourquoi limiter la consommation de viande ?

La viande, beaucoup d’entre nous ne peuvent s’en passer. Sachez cependant qu’une consommation excessive présente un danger pour la santé.

Quelques études menées sur l’intérêt de consommer moins de viande

La viande et ses méfaits sur la santé constituent un sujet qui a fait l’objet d’une étude menée par le Fonds mondial de recherche contre le cancer. Cet organisme a conclu que pour éviter que la viande rouge ne devienne nocive, la consommation ne devrait pas excéder 500 g par semaine. La Société canadienne du cancer a même avancé un chiffre inférieur : 300 g. Une étude américaine s’est orientée vers la corrélation entre la viande, blanche, rouge ou transformée, et la prise de poids. Cette étude a mis en exergue qu’une consommation quotidienne de 250 g entraîne une prise de poids de 2 kg en moyenne au bout de cinq ans.

Un risque de cancer élevé

La viande, en l’état ou transformée, est en cause dans plusieurs problèmes de santé, le risque de cancer étant le plus grave et le plus fréquent. Ainsi, une consommation de 100 g de viande rouge par jour accroît de 29 % le risque d’avoir un cancer colorectal. Les risques de cancer du pancréas, de la prostate ou de l’œsophage, entre autres, ne sont pas exclus. Ces risques sont plus accrus lorsque la préparation se fait à forte température, comme dans le cas d’un barbecue, car des amines hétérocycliques, c’est-à-dire des substances cancérigènes se créent.

La viande transformée, comme la charcuterie, se présente comme étant plus dangereuse dans la mesure où elle contient des agents de conservation et des additifs chimiques. Ces méthodes de conservation contiennent des substances cancérigènes comme les nitrites. Ces substances, lorsqu’elles s’associent aux bactéries présentes dans la bouche et dans le tube digestif, donnent naissance aux nitrosamines, en cause dans la dégradation des cellules.

La viande et les autres désagréments pour la santé

Un excès de viande entraine une acidification de l’organisme. Ce problème entraîne entre autres une nervosité excessive, un manque d’énergie chronique, des maux de tête fréquents, la faiblesse du système immunitaire.

Une surcharge en fer peut découler d’une consommation excessive de viande, surtout si naturellement, l’organisme en élimine peu. Le fer qui est une source de radicaux libres accroît les risques de cancer, mais peut aussi provoquer la mort subite ou l’athérosclérose.

dimanche 11 janvier 2015, par Romain Morillon