Comment trouver du travail à partir de la cinquantaine ?

La barre des 50 ans est un cap difficile pour ceux qui doivent chercher un emploi. Voici des conseils pratiques pour mettre toutes les chances de son côté.

Un CV étoffé

Discriminer des candidats en raison de leur âge est illégal. Et pourtant, les cinquantenaires ont toujours du mal à accéder à un poste. L’espoir est pourtant de mise, car prétendre à un emploi quand on n’a plus 20 ans n’est pas mission impossible. À 50 ans, le curriculum vitae fait souvent état d’une longue liste d’expériences dont vous pourrez toujours tirer parti. Montrez aussi que le préjugé concernant l’inflexibilité n’est pas toujours fondé. En effet, certaines personnes s’adaptent rapidement à un nouvel environnement, même après cet âge. Indiquez dans votre lettre de motivation que vous maitrisez les nouvelles technologies. Si ce n’est pas le cas, pourquoi ne pas vous recycler, histoire d’éradiquer les a priori ?

Un entretien convaincant

Une bonne impression peut toujours faire oublier votre âge à votre recruteur. Prenez soin de votre apparence. C’est un témoin vert de votre jauge d’énergie et qui rassurera votre prochain employeur de votre aptitude physique et intellectuelle pour le poste. Une pratique sportive régulière vous permettra de garder la forme. Les sports cérébraux sont conseillés autant que les exercices physiques.

Un réseau dense

À 50 ans, vous avez été dans plusieurs sociétés et avez collaboré avec plusieurs personnes dans le passé. Sans vous en apercevoir, c’est tout un réseau que vous avez construit. Ces contacts peuvent vous aider à trouver rapidement un nouveau poste. Sinon, n’hésitez pas à faire des rencontres pour vous ouvrir à de nouvelles opportunités. Les réseaux sociaux professionnels sont des sources de contact efficaces.

Un soupçon de persévérance

Si les annonces ne s’adressent pas toujours à une classe d’âge dépassant les 35 ans, une confiance infaillible en vous et en vos compétences est indispensable pour tenir tête aux recruteurs.Vous aurez plus de chances d’être recruté en proposant vos services à des petites entreprises plutôt que d’aller vers les grandes multinationales. Et surtout, ne vous laissez pas décourager par un feed-back négatif de la part d’un recruteur qui n’imagine pas ce dont vous êtes capable.

lundi 22 juillet 2013, par Romain Morillon