Le trekking en Guadeloupe : combinez le sport et la découverte de la nature

Si vous voulez combiner votre passion du sport à la découverte de la nature particulière qui caractérise la Guadeloupe, optez pour le trekking. Les heures de marche à travers la forêt tropicale et l’ascension du volcan de la Soufrière ou des différentes montagnes de l’Ile Papillon vous enchanteront.

Découvrir une terre de contrastes

Cet archipel constitue une terre de contrastes, tant pour sa nature hors du commun que pour sa population très métissée. Le trekking représente la meilleure manière de le découvrir. Vous explorerez la Guadeloupe profonde et vous vous imprégnerez de ses traditions, de son histoire et de sa culture. Cette activité vous permettra également de joindre des sites inédits qui ont gardé toute leur authenticité, car ils sont difficiles d’accès.

Quelles que soient vos aptitudes physiques, les opérateurs touristiques guadeloupéens suggèrent des itinéraires adaptés à votre niveau. Pour la seule région de la Basse Terre, les randonneurs disposent de 300 kilomètres de sentiers dédiés au trekking. Vous pourrez choisir de faire une incursion auprès du Parc national où vous admirerez d’innombrables variétés d’orchidées, de fougères et d’arbres aux essences enivrantes.

Pour jouir d’un panorama exceptionnel

À l’intérieur du parc, vous alternerez la marche sportive aux baignades dans l’eau fraîche des rivières, aux pique-niques et aux plaisirs de la plongée dans les vasques naturelles. Vous serez émerveillés par la beauté des cascades. Vous pourrez ensuite continuer par l’ascension du volcan de la Soufrière qui culmine à 1467m d’altitude. Il vous faudra au moins 3h pour réaliser cet exploit, mais lorsque vous y parviendrez, vous jouirez d’une vue splendide sur l’ensemble de l’archipel. Vous admirerez de près les sources sulfureuses et chaudes ainsi que les fumerolles qui font la particularité de ces lieux.

Si vous êtes un sportif chevronné, optez pour l’ascension des nombreuses crêtes de la Guadeloupe. Ce gendre de trekking nécessite en effet une certaine endurance, car il faut compter à peu près 7h de marche, alternée de pauses, pour atteindre la cime de certaines montagnes. Vous emprunterez de très beaux itinéraires. Tout au long du chemin, vous explorerez des trésors de la nature et du patrimoine recelés par cet archipel. Arrivé au sommet, vous aurez devant vous un panorama exceptionnel où le bleu de la mer tranchera avec le vert intense de la forêt tropicale.

mercredi 9 novembre 2011, par Romain Morillon