Se revitaliser par le tao yin

Discipline de bien-être chinoise, le tao yin est idéal pour se revitaliser et entretenir sa santé.

Le tao yin, fusion entre le yoga et les arts martiaux internes

Le tao yin est la discipline mère ayant permis la naissance des arts martiaux internes tels que le qi-gong et le tai-chi chuan. Cette science taoïste du mouvement a été mise au point par des moines taoïstes durant l’antiquité. Elle fusionne avec harmonie diverses formes d’asanas (postures yogiques) des yogas indiens et des mouvements propres aux disciplines martiales dites nei-chia (systèmes internes). La méthode ne vise pas l’efficacité martiale. Elle est une discipline santé à part entière. Elle considère l’homme comme un tout et tend à entretenir son bien-être physique et mental.

Les principes de base du tao yin sont décrits dans des recueils anciens à savoir le rouleau de soie Daoyin Tu, datant du IIe siècle avant la naissance du Christ, et le Zhuangzi de Tchouang-Tseu. Comme le tai-chi chuan, la discipline vise l’optimisation de la relaxation et l’entretien de l’énergie vitale Qi. Outre les exercices, les maîtres du tao yin proposent également des techniques d’acupressure en vue de parfaire le déblocage des tensions énergétiques au niveau des méridiens. Les exercices sont plus simples à réaliser que ceux proposés en tai-chi chuan. La discipline convient à toutes les personnes voulant entretenir leur santé physique et mentale.

Le tao yin, une ribambelle de bienfaits

Le tao yin se pratique en salle sous l’assistance d’un formateur confirmé. Les participants sont tenus de porter des tenues permettant une grande liberté de mouvement lors de la séance. Le formateur débute par des exercices de respiration, les bases mêmes de la fameuse respiration Qi-gong proposée dans la plupart des disciplines martiales internes. Il propose par la suite des séries d’exercices à effectuer en position debout, assise ou allongée. Les exercices ne doivent pas être effectués avec un effort soutenu ni avec crispation. Tout doit être tempéré par la sérénité et le sang-froid. Le plus important n’est pas de réussir correctement les mouvements proposés, mais plutôt de ressentir le comportement du Qi à travers le corps tout entier. Le contrôle de la respiration n’est également pas à négliger au cours de la séance.

Les mouvements doivent être effectués avec une certaine lenteur en tao yin. Une séance typique dure une heure. La discipline permet la sollicitation des muscles et articulations de tout le corps, tout en prévenant les déchirures musculaires et les traumatismes articulaires. Elle stimule l’action du système immunitaire et prévient différentes sortes de maladies. Elle confère une grande souplesse et améliore les capacités du système respiratoire. Le tao yin est également efficace dans la prévention du stress et de l’anxiété. Pratiquée avec persévérance, la discipline assure une meilleure conservation de la santé et par là même, l’entretien de la longévité. Idéalement, le tao yin est à pratiquer en matinée, lorsque l’atmosphère n’est pas encore polluée par les gaz d’échappement des voitures.

vendredi 25 mars 2011, par Carole Mercier