Comment tailler un bonsaï ?

Petit, cet arbre japonais a pourtant besoin d’un maximum d’entretien pour grandir normalement. Il est important de connaître les techniques de taille pour que l’arbre conserve sa forme initiale et pour aider les feuillages à recevoir de la lumière.

La taille d’entretien ou des feuilles

La première façon de tailler le bonsaï s’appelle la taille d’entretien. Elle permet à l’arbre de garder sa forme, car il faut savoir que le bonsaï pousse au niveau du sommet et de la périphérie. En concentrant la taille sur ces zones, les feuilles et les branches du bonsaï pousseront vers l’intérieur. Pendant la période de croissance, il est possible de tailler les branches et les feuilles au niveau des parties supérieures et des extrémités pour obtenir la forme désirée. Il faut les couper au trois quarts pour conserver uniquement le pétiole et le début de la feuille. Dès que ces zones taillées repousseront, elles seront plus petites avec des entrenœuds plus rapprochés.

Il est également possible de faire une défoliation complète ou partielle avec des ciseaux plus fins pour obtenir des feuilles plus denses. Cette technique est à faire durant l’été, en espaçant tous les 3 ans, pour retirer les feuilles caduques et permettre à l’arbre de renouveler sa pousse.

La taille de structure ou des racines

La forme du bonsaï est aussi obtenue grâce à la taille de structure ou des racines, en coupant de grosses branches. Il faut le faire entre le début du printemps et la fin de l’automne. Pour ce faire, il faut mettre la plante en pot sur une table afin de la voir dans son ensemble. Ensuite, avant de couper, il faut retirer toutes les feuilles mortes. Il faut retirer la plante de son pot pour démêler les racines. Vous pouvez utiliser un crochet.

Pour que le bonsaï puisse absorber un maximum d’eau, il faut enlever uniquement les grosses racines. Il faut également retirer les branches trop épaisses et qui poussent verticalement, notamment celles du sommet de l’arbre. Les branches qui ne présentent pas de courbes naturelles doivent être taillées ainsi que celles qui cachent la face avant du tronc. Que ce soit pour la taille d’entretien ou de structure, il faut penser à appliquer du mastic pour aider les branches à cicatriser.

jeudi 15 mai 2014, par Romain Morillon