Le sport : une activité essentielle pour les seniors

Pratiquer une activité physique au delà de ses 50 ans s’avère important pour la prévention du mauvais vieillissement et améliore le bien-être des personnes âgées. Cependant il faut bien faire attention, savoir lequel vous convient le mieux pour qu’il vous soit bénéfique.

Les seniors et le sport pour garder son autonomie plus longtemps

Tout d’abord, l’activité physique est un des meilleurs moyens pour la conservation de l’autonomie d’autant que la capacité de déplacement reste un atout majeur pour les personnes ayant un âge plus avancé. Ainsi vous ne serez plus dépendants des aides venant d’une tierce personne ou du moins la dépendance sera atténuée. Elle prévient aussi l’état de vulnérabilité et les éventuelles chutes en améliorant la fonction musculaire. Une activité régulière permet de maintenir une masse musculaire tonique essentielle. Parallèlement à cela, vous maintiendrez une certaine souplesse et un meilleur équilibre pour votre coordination ce qui favorise une meilleure mobilité.

Le sport pour une meilleure santé des seniors

Mais l’activité physique n’assure pas uniquement un bon travail fonctionnel du corps. Elle a également des effets bénéfiques tant au niveau du système cardio-vasculaire qu’au niveau de la respiration. Quelque soit le sport adapté bien sûr à votre capacité, vous protégera contre les problèmes d’hypertension artérielle et d’insuffisance coronarienne. Les risques d’infarctus du myocarde ou d’AVC seront réduits. Concernant la fonction respiratoire, les efforts liés au sport vont sensiblement permettre d’augmenter votre endurance et diminuer l’essoufflement qui vous amènera à réaliser des gestes simples de la vie.

Les recommandations

Faire du sport est fortement conseillé pour le corps et pour l’esprit mais il faut le pratiquer de manière modérée et progressive avec des personnes ayant le même niveau d’exercice que vous et de même condition physique. Vous devez être assisté par un professionnel, il vous guidera tout au long de vos séances individuelles ou collectives en vous montrant les bonnes méthodes adaptées aux capacités de chacun. Trois séances hebdomadaires semblent l’idéal. Et chaque séance ne devrait pas dépasser une heure en débutant et pensez à quelques minutes d’échauffement. A la fin de la séance, un retour au calme s’impose pour que le corps puisse mieux récupérer. Mais avant de pratiquer une quelconque activité, il faut obligatoirement demander conseil à son médecin traitant.

jeudi 2 avril 2009, par Carole Mercier