La cataracte : une maladie oculaire qui se soigne bien

La cataracte est l’un des troubles de la vision les plus courants chez les plus de 50 ans. Très handicapante, cette maladie est aujourd’hui facile à soigner. Découvrez quelques conseils pour prendre en charge la cataracte.

Comprendre la cataracte

La cataracte est loin d’être une maladie grave, mais elle est particulièrement handicapante, puisque les personnes qui en sont atteintes ont une vision floue, avec une difficulté de discerner la forme exacte des objets alentour. Lorsqu’on est atteint de ce trouble oculaire, c’est le cristallin qui est en cause. En effet, avec l’âge cette délicate partie de l’œil perd de la souplesse. Outre l’âge, le facteur génétique, le diabète ainsi qu’un éventuel traumatisme des yeux peuvent provoquer la cataracte.

La cataracte touche en général les deux yeux et évolue progressivement jusqu’à ce que la vision s’embrouille. Dans les cas les plus graves, la personne qui en est victime est proche de la cécité. Si vous ne présentez pas encore des signes de cataractes, il est possible de le prévenir, notamment en portant des lunettes de soleil et en mangeant des aliments riches en antioxydants, à l’instar des fruits et légumes. Ce sont en effet les radicaux libres qui sont en cause dans l’opacification du cristallin.

Comment prendre en charge la cataracte ?

Lorsque notre vision devient floue et qu’une cataracte a été diagnostiquée, un petit acte chirurgical est en général prescrit pour remplacer le cristallin par une lentille. Jusque dans les années 90, seules des lentilles rigides ont été utilisées et nécessitaient de pratiquer une incision de plus de 5 mm. Aujourd’hui, l’usage des lentilles souple a permis de limiter l’incision à moins de 2 mm, permettant au patient de se remettre plus rapidement.

Plus de 400.000 personnes par an subissent une opération de remplacement de cristallin. Auprès de certains ophtalmologues, il est possible de corriger la presbytie ainsi que l’astigmatisme grâce au cristallin artificiel. En ce qui concerne, l’opération de la cataracte est entièrement prise en charge par la Sécurité sociale. Les autres corrections optiques effectuées en parallèle (presbytie, astigmatisme, myopie…) sont par contre à la charge de la personne opérée.

samedi 16 juin 2012, par Romain Morillon