Comment semer des fleurs en début d’année ?

Le début d’année s’égrène sous le signe de la grisaille. Malgré cela, le jardinier doit s’occuper. C’est notamment le moment de commencer les semis. Voici quelques conseils pour la culture de fleurs en début d’année.

Les plantes à fleurs

Il existe trois types de plantes à fleurs. Primo, les vivaces sont des herbacées très résistantes qui peuvent survivre dans des conditions extrêmes. La floraison se produit pendant plusieurs années consécutives. Secundo, il y a les annuelles dont le semis, la germination ainsi que la floraison et la fructification ont lieu durant une seule et même année. Tertio, les bisannuelles terminent le cycle après deux années.

Les bonnes conditions pour les semis de fleurs

De nombreuses variétés de plantes fleuries peuvent être cultivées en début d’année. Parmi elles, il y a les abutilons, les bégonias, les coléus, les géraniums, les impatiens ou encore les dahlias. Il faut semer sous abri et l’emplacement choisi doit être chaud : la température ambiante doit être comprise entre 18°C et 20°C. Il est recommandé de mettre en place une mini-serre. La lumière est également importante : les jeunes plants ont besoin de douze heures d’exposition par jour, au minimum. Attention, les graines d’impatiens et celles de bégonias ne seront pas recouvertes de terre étant donné qu’elles ont besoin de lumière pour germer.

Le sol ne doit pas être trop humide. Un excès d’humidité peut occasionner une putréfaction des semences. Dans le cas d’une mini-serre, il faut éviter la formation de condensation.

Entretenir les plantes fleuries

Lorsque les plantes fleuries ont développé leurs feuilles, le jardinier doit procéder à un repiquage. Un dédoublement est également utile. Il faut faire preuve de rigueur en exécutant ces opérations.

Après avoir entrepris le repiquage, on gardera les semis sous serre. Il faudra leur offrir une lumière artificielle pour leur permettre de bien grandir. Lorsque le temps s’est adouci et que l’on ne craint plus le gel, on peut placer la mini-serre à l’extérieur. L’ouverture de cette dernière sera entreprise petit à petit, faisant ainsi en sorte que le plant s’habitue progressivement aux conditions climatiques extérieures. Quand les plants sont bien forts et qu’ils sont bien épanouis, on peut les mettre en pleine terre. Ceci intervient au mois mai et juin.

mardi 28 février 2012, par Hélène André