La sauge, une véritable plante anti-âge

Avec l’âge, les troubles de la santé ont tendance à se multiplier. Ménopause, perte de mémoire … Il n’est pas toujours facile d’affronter les petits maux du quotidien. Grâce à ses nombreuses vertus, la sauge permet de mieux vivre la vieillesse et s’impose comme une véritable plante anti-âge.

La sauge dans tous ses états

Avec plus de 900 espèces, la sauge a de quoi nous dérouter ! La plus connue et la plus utilisée à l’heure actuelle est sans nul doute la sauge officinale qui présente de multiples vertus médicinales. Pour les passionnés de jardinage, il est tout à fait possible d’en cultiver dans le jardin et d’en profiter tout au long de l’année. D’ailleurs, en cuisine, il suffit de prendre quelques feuilles et de les faire sécher pour les incorporer aux différents plats.

En tisane ou en décoction, l’idéal est d’utiliser des feuilles fraîches. Dans les magasins bio, vous pouvez en acheter directement sous forme de gélules ou de feuilles séchées. Enfin, l’huile essentielle de sauge sclarée peut être utilisée de différentes façons, mais il est vivement conseillé de demander l’avis d’un médecin avant tout usage.

La sauge, efficace contre les maux de la vieillesse

Pour les femmes, vieillir n’est pas toujours facile. Les troubles liés à la ménopause peuvent en effet devenir très gênants. C’est notamment le cas des bouffées de chaleur dont le degré varie d’une femme à l’autre. Cette situation est due à la baisse progressive de la production d’œstrogènes qui survient à partir de la cinquantaine. Dans ce cas, la sauge est d’un grand secours puisqu’elle contient des oestrogènes végétaux capables de pallier ce manque. Elle est donc une très bonne alternative au traitement hormonal médical.

Il ne faut pas non plus oublier que les bouffées de chaleur sont étroitement liées à une transpiration excessive, un autre trouble qui n’est pas rare pendant la ménopause. Grâce à ses vertus antiseptiques, la sauge permet aussi de mieux réguler la transpiration. Enfin, cette plante est efficace pour prévenir les troubles de la mémoire. Dans ce cas, elle agit comme un inhibiteur de l’enzyme qui détruit progressivement les corps gras indispensables au bon fonctionnement du système nerveux.

mercredi 23 mai 2012, par Romain Morillon