Le sexe après 70 ans

Quand on parle de sexe devant les papis ou les mamies, on se fait généralement rembarrer : C’est un sujet tabou ! Mais quand on creuse un peu, on s’aperçoit que derrière les apparences, beaucoup font encore des galipettes chez eux.

Pas d’âge pour le désir sexuel

Généralement quand on parle de sexe, la première idée qui vient c’est qu’il faut en profiter tant qu’on en a la force et l’envie. Beaucoup d’entre nous pensent que les ébats amoureux sont réservés aux personnes en dessous d’un certain âge. Tant qu’on est jeune, beau ou moche, personne ne veut manquer ça. Mais logiquement, il n’y a pas d’âge limite pour la pratique du sexe chez les personnes. Tout dépend de la santé, de la libido évidement et surtout de l’endurance. Aucun médecin, ni étude, ni loi n’ont encore établi qu’au delà d’un certain âge, on ne devait plus faire « crac-crac » même si cela demeure tabou.

Nombre de jeunes commencent à avoir des rapports sexuels à des âges que certains chercheurs estiment trop tôt et peu recommandables. Mais à la limite, on peut penser que tout dépend de chacun. Chaque être a sa façon de vivre, ses envies, sa santé et sa force. Si un homme de 70 ans peut encore faire l’amour sans l’aide de la petite pilule bleue, tant mieux pour lui, du moment que son cœur ne s’arrête pas dans le feu de l’action. Une femme ménopausée peut ne plus éprouver d’envie, c’est sa nature et sa vie continue. Que ce soit pour la gent masculine ou féminine, c’est à chacun de connaître la dernière barrière à ne pas sauter !

Le sexe après 70 ans

Les enfants ou les ados, curieux de nature se demandent parfois en regardant leurs grands-parents s’embrasser s’ils « le » font toujours. Est-ce qu’ils font encore grincer leur lit à leur âge ? La réponse est oui. Pas pour tout le monde bien entendu mais pour beaucoup, oui. Un sondage avait montré qu’une bonne partie des seniors continuaient leurs habitudes mais à des fréquences plus espacées qu’auparavant. On a obtenu des statistiques assez éloquentes en la matière. La majorité pratiquerait le « sport au lit » deux fois par mois. Les plus actifs le feraient 3 à 4 fois par mois après 70 ans. Les plus aventureux avoueraient 9 à 10 parties de jambes en l’air par mois, ce qui constitue véritablement une performance.

La quantité est là, mais le plus important demeure la qualité. Certains couples se permettent encore des jeux sexuels malgré leur âge mais de façon modérée, pour pimenter l’instant. La spontanéité dans l’acte aussi est un facteur à ne pas mépriser. Il y a ceux qui aiment tout planifier, d’autres qui préfèrent le faire quand l’envie se fait sentir. Mais que ce soit à 70, 50 ou 40 ans l’intensité peut rester la même quand la vie de couple a depuis le début été un succès. La pratique sexuelle est centrale dans le couple elle peut permettre de connaître une vie pleine et harmonieuse jusqu’à la fin.

mercredi 6 janvier 2010, par Carole Mercier