Votre retraite en Thaïlande : les conseils

L’expatriation est l’une des plus belles manières de profiter de sa retraite dans un nouvel environnement, et la Thaïlande est aujourd’hui un pays qui offre de nombreux atouts pour en profiter pleinement.

Des prestataires francophones sur place

Depuis plusieurs années, la Thaïlande est devenue le pays de prédilection de nombreux retraités occidentaux pour passer leur vie. Le soleil y brille sur une grande partie de l’année, et nombreux sont aujourd’hui les prestataires francophones qui s’y sont installés pour vous faciliter la démarche d’expatriation. Avec la barrière de la langue en moins, il vous sera plus facile de sauter le pas. Outre l’assistance au départ vers ce merveilleux pays asiatique, dont notamment le visa, ces prestataires vous aident également à vous installer et à trouver un parcours de soin adéquat, en cas de maladie.

Il faut savoir que le choix du prestataire ne se fait pas au hasard. En effet, comme tout travail lucratif, il existe des escrocs qu’il convient d’éviter. Avant toute démarche, le prestataire doit être capable de vous présenter clairement les démarches qu’il va entreprendre pour vous, d’en définir les coûts et de faire les déclarations nécessaires auprès des autorités. Demandez un contrat ou des conditions générales de service qui garantissent le bon déroulement de chaque étape, de votre départ à votre installation effective.

Les destinations les plus appréciées

Peu de retraités français passent leur retraite dans la tonitruante ville de Bangkok. La plupart des personnes en partance pour la Thaïlande optent pour les îles paradisiaques comme Phuket ou encore Ko Samui. Avec leur plage de sable fin et la mer turquoise, ces îles répondent aux besoins d’évasion des seniors en quête d’une nouvelle vie. Le tourisme est légion dans ces îles, mais hors période de haute saison, le calme qui y règne est très appréciable et la population est d’une grande gentillesse.

Phuket comme Ko Samui profitent de l’essor économique occasionné par le développement du tourisme pour se doter d’infrastructures hospitalières de premier ordre. Le coût de la vie y est d’ailleurs très abordable et il est tout à fait envisageable de vivre confortablement avec votre pension. Si vous souhaitez rester actif, il vous est possible d’investir dans les secteurs porteurs comme l’hôtellerie ou encore l’artisanat, mais il faut savoir choisir ses partenaires locaux.

lundi 3 octobre 2011, par Romain Morillon