Les réseaux de soins pour réduire vos frais de santé

L’existence des réseaux de soins apporte une bouffée d’oxygène aux adhérents d’une assurance complémentaire santé. Il leur est désormais plus facile d’accéder à des spécialistes qui pratiquent des tarifs encadrés.

Des praticiens agréés

Ces réseaux de soins sont constitués de plateformes de santé regroupant des praticiens agréés. Ils séduisent un nombre sans cesse croissant d’assureurs et de mutuelles qui peuvent proposer à leurs affiliés des contrats permettant à ces derniers de profiter de traitements spécifiques à tarifs réduits. Les adhérents peuvent ainsi accéder aux soins dentaires ou optiques, ou encore acquérir des prothèses auditives à des prix cohérents sans avoir à renoncer à la qualité des traitements dispensés par les spécialistes.

Les soins optiques et dentaires reviennent en effet très chers pour les organismes de complémentaire santé. Les dépenses y afférentes représentent environ la moitié de leurs remboursements. Ils ont en outre constaté que les écarts de prix pratiqués par certains opticiens varient du simple au triple pour les verres simples, la différence étant plus accentuée pour les verres multifocaux. Le contexte est similaire pour les devis dentaires où on observe souvent des décalages de prix injustifiables.

Pour préserver le niveau de garantie

Les réseaux de soins représentent une excellente solution pour toutes les parties concernées. Cette alternative permet aux assureurs de préserver le niveau de garantie sans augmenter les cotisations. À la suite d’un appel d’offres lancé par un réseau proposant un type de prestation bien défini avec la fourchette de tarif pratiqué et une charte qualité, un organisme se charge de recommander ces professionnels agréés à ses adhérents. Ceux qui consultent ces spécialistes peuvent ainsi prétendre à un meilleur taux de remboursement.

Grâce à ces accords passés entre les assureurs et les plateformes de santé, les affiliés peuvent bénéficier de tarifs de 15 à 30% moindres pour les soins optiques, les prix des verres de lunettes pouvant baisser jusqu’à 40%. Les prix des traitements dentaires peuvent être réduits de 20%. Certains centres de soins appartenant aux réseaux proposent des prix très compétitifs pour les prothèses auditives, parfois 1.300 euros de moins que ceux qui sont pratiqués par d’autres établissements. Cependant, le développement de ces réseaux risque d’être entravé pour une loi récemment instaurée leur empêchant la négociation des prix de certains professionnels, comme les kinésithérapeutes, les infirmiers et les sages-femmes.

vendredi 11 juillet 2014, par Romain Morillon