Rénovation thermique du logement : une prime de 1.350 euros

Les propriétaires peuvent prétendre à une prime de 1.350 euros s’ils veulent réaliser des travaux de rénovation thermique au sein de leur résidence principale. Détails.

Pour réduire le nombre de logements énergivores

Afin de rester bien au chaud à la maison pendant la saison froide, on doit faire face à des dépenses énergétiques assez onéreuses par rapport à leurs sources de revenus. La facture est plus salée si la maison ou l’appartement est mal isolé. Une convention a été passée le 19 août 2013 entre l’État et l’ASP (agence de services et de paiement). Une prime de 1.350 euros sera attribuée à tout propriétaire qui souhaite entreprendre des travaux en vue de diminuer la consommation énergétique de sa résidence principale.

Cette disposition fait partie du plan d’investissement qui a été présenté en mars 2013 par le président de la République. Elle entre dans le cadre du programme de la lutte en vue de réduire le nombre de logements privés énergivores prévu dans la loi de finances rectificative pour 2010 concernant la rénovation thermique des habitats. Elle rejoint ainsi les deux autres mesures qui ont été mises en place auparavant, à savoir le crédit d’impôt et les certificats d’économie d’énergie délivrés aux maisons construites dans les normes BBC.

Les critères d’éligibilité

L’ASP se chargera de l’octroi de cette prime qui sera accordée selon certains critères parmi lesquelles figurent les conditions de ressources des propriétaires. Les travaux doivent en outre porter sur l’isolation de parois vitrées, de la toiture, des combles ou des murs de l’habitat. Ceux qui décident de faire installer par un professionnel des équipements plus performants pour produire de l’énergie ou pour le chauffage peuvent aussi prétendre à cette aide financière. La prime n’est attribuée que si l’occupant entreprend au moins deux opérations visant à réduire la consommation d’énergie au sein de son logement.

Ceux qui envisagent de faire des travaux de rénovation thermique au sein de leur logement peuvent bénéficier de cette prime jusqu’en 2015. Ils peuvent cumuler cet appui financier avec la déduction d’impôt prévue pour les dépenses réalisées dans le cadre du développement durable ainsi qu’avec l’éco-prêt à taux zéro. Toutefois, les particuliers qui ont déjà obtenu des aides de l’Anah (agence nationale de l’habitat) ne sont pas éligibles à l’octroi de cette prime.

vendredi 4 octobre 2013, par Romain Morillon