Info retraite : les régimes de retraite

Dans le système français, il est possible de faire la distinction entre deux régimes salariés. Pour augmenter le montant de la retraite qui sera perçu au moment voulu, il faut faire appel à un régime complémentaire.

Les régimes de retraite

Dans le système français, il est possible de faire la distinction entre deux régimes salariés. Pour augmenter le montant de la retraite qui sera perçu au moment voulu, il faut faire appel à un régime complémentaire.

Les principaux régimes de salariés

Le premier régime de retraite concerne les régimes spéciaux de salariés qui s’adressent exclusivement aux employés de la fonction publique dont les fonctionnaires, les élus, les agents de la RATP ou encore les employés de la SNCF… Lorsque l’on parle de régimes spéciaux de salariés, il est souvent question de régimes intégrés dans la mesure où ceux-ci englobent en un seul système la retraite de base et la retraite complémentaire. Il est à noter également que le montant de la retraite n’est pas le même pour tout le monde. Celui-ci dépend notamment de la rémunération de tout un chacun sans oublier son statut et le nombre d’années passées dans la fonction publique. D’une manière générale, il faut quinze ans d’activité pour prétendre à la pension.

Le second type de régime de salariés concerne celui appliqué dans le secteur privé dont le montant de la pension obtenu par chacun dépend du montant des cotisations qui ont été versées par le salarié. En ce qui concerne le régime général, les versements correspondent à des annuités qui sont assimilés à des points en matière de régimes complémentaires. Dans les deux cas, la pension est calculée sur la base du salaire.

Les régimes des non-salariés

Il est important de savoir qu’il existe également des régimes de non-salariés qui concernent notamment les artisans, les commerçants, les personnes exerçant des professions libérales ou encore les agriculteurs. Dans ce cas, la quasi-totalité de la retraite est assurée par les régimes complémentaires dans la mesure où le montant de la retraite de base est souvent très basse afin de permettre à ces catégories d’actifs de réaliser des épargnes.

Comprendre le système des régimes complémentaires
Les régimes complémentaires concernent l’ARRCO ou Association des régimes de retraites complémentaires qui a vu le jour en 1962 et l’AGIRC ou Association générale des institutions de retraite des cadres qui , elle, est née en 1947. On ne manquera pas de noter qu’il s’agit de régimes obligatoires régis par un mécanisme de répartition. Ils donnent la possibilité d’augmenter le montant de la retraite de base par le biais de cotisations calquées sur le niveau de salaire.

vendredi 12 décembre 2008, par Isabelle Baldini