Le régime Okinawa

Vous avez 50 ans, mais vous voulez encore vivre plusieurs dizaines d’années en plus ? Adoptez le régime Okinawa qui s’est inspiré de l’alimentation d’une petite île longeant le Japon, Okinawa, célèbre pour son nombre impressionnant de centenaires et super-centenaires. Zoom sur cette cure.

Une bonne hygiène de vie

C’est l’un des points essentiels qui rend exceptionnelle la santé des habitants d’Okinawa. Ces gens d’Okinawa ont l’habitude de quitter la table le ventre à 80 % plein pour ne pas se sentir lourd en se levant. Par ailleurs, ils privilégient les végétaux à 70% dans leur alimentation (légumes, fruits et céréales) et du poisson pour les 30%. Vous trouverez du riz, du soja, 5 légumes différents, du thé, des épices et des aromates à tous leurs repas. Ce régime limite les apports en fer, à l’origine des risques d’oxydation, donc de vieillissement. Les habitants d’Okinawa sont aussi connus pour leur dynamisme. Ils jouent au croquet, pratiquent le Karaté et le Tai Chi Chuan. Ils privilégient beaucoup la marche. Et même étant très âgés, ils travaillent durs.

De la sérénité dans l’air

"Profitez du temps présent", telle est la philosophie des habitants d’Okinawa. Eh oui, ces gens trouvent toujours du temps pour se reposer et remercier la vie. Ils vont sur la plage une fois par jour pour se déstresser, se ressourcer et ressentir qu’ils sont vivants. Vous aussi, sachez vous couper de ce monde stressant, bruyant et sur-stimulé. Rien de plus simple : durant les repas, prenez le temps de respirer et de vous calmer. Et dorénavant, évitez de remplir votre estomac à bloc. Vous vous sentirez bien mieux après. La vie communautaire est aussi très inhérente des habitants d’Okinawa. Ils sont très impliqués dans la vie de leur village, intègrent des clubs de quartier et assistent hebdomadairement à des réunions.

Les désagréments du régime Okinawa

Comme tous les régimes, le régime Okinawa est loin d’être parfait. Il n’est adapté ni à toutes les situations, ni à tout le monde. Chacun doit faire en sorte de l’adapter à son cas. Il va sans dire qu’en adoptant ce régime, il se pourrait que vous risquiez d’être exposés à des carences en fer ou en calcium, selon votre état de santé. Nous le savons tous, la viande rouge est éliminée du menu, ou du moins sa consommation est réduite à 80%. Par ailleurs, dans le régime Okinawa, il n’y a aucun produit laitier à déguster. Pour compenser ces carences, pensez à consommer des légumes et des fruits colorés ainsi que des boissons au soja. Mais si ce régime vous tient vraiment à cœur, le mieux serait d’introduire petit à petit ces nouvelles habitudes alimentaires.

jeudi 4 août 2011, par Romain Morillon