Trois régimes alimentaires adaptés aux seniors

Les personnes âgées doivent suivre un régime strict pour être en pleine forme et rester en bonne santé. Trois grandes catégories de régimes sont à prescrire pour que vous puissiez jouir pleinement d’une vieillesse heureuse et sans encombre.

Le régime sans sel

Le régime désodé large est adopté pour prévenir l’hypertension artérielle, la cardiopathie décompensée, la néphropathie, la cirrhose et les œdèmes. Il est également prescrit lors d’un traitement de longue durée à base de corticoïdes. Ce régime se base sur le principe de la nécessité du sel dans l’alimentation des personnes âgées. En effet, il a été prouvé que l’absence de sel dans l’alimentation peut entraîner une baisse de l’appétit. Avec des aliments fades, il est aussi difficile d’apprécier son plat. Le principe est donc de faire consommer du sel, mais du sel contenu naturellement dans les aliments. Il peut s’agir des oeufs, du lait, de certains légumes et des fruits de mer. Vous resterez en forme grâce à l’absence de traces de sel iodé dans vos plats.

Le régime diabétique

Le régime diabétique est nécessaire, voire indispensable pour les personnes du troisième âge. Basé sur le principe de la limitation de consommation du sucre, ce régime a deux fonctions spécifiques. Sur le court terme, il devrait assurer le maintien d’un taux de glycémie stable et réduire les glycosuries. Sur le long terme, il permet de lutter contre les maladies relatives à la vieillesse comme la cataracte, l’athérosclérose, la gangrène, l’insuffisance rénale ainsi que la cécité. Pour ce faire, il faut prendre ses repas à heures fixes. En outre, vous devrez prendre trois repas par jour, sans aucun apport en sucre industriel. Seul le sucre naturel contenu dans les fruits et légumes est permis. Les graisses saturées sont également à proscrire pour un régime diabétique. Cela vous permettra en même temps d’éviter les maladies vasculaires, articulaires et cardiaques.

Le régime d’épargne gastrique

Le régime d’épargne gastrique est conseillé pour lutter contre l’oesophagite, la hernie hiatale avec reflux, l’hypersécrétion chlorhydrique ainsi que les troubles gastriques. Avec un régime d’épargne gastrique, vous devez manger de manière espacée. Votre alimentation doit donc être composée de cinq ou six repas légers, répartis dans la journée. Ces repas doivent être pris à des heures fixes, et ce, dans le calme. Vous devez bien mastiquer les aliments, tout en adoptant une hygiène dentaire parfaite. Toute forme d’excitant est à éviter dans le cadre de ce régime. Il s’agit entre autres du café, de l’alcool, du chocolat, du tabac, des épices, des fritures et des boissons gazeuses.

mercredi 23 février 2011, par Romain Morillon