Régime après 50 ans : comment mincir en restant en bonne santé ?

À la cinquantaine, les femmes sont confrontées à certains changements physiologiques, surtout engendrés par la préménopause, qui entraînent un dérèglement hormonal et favorisent le gain de poids. Malgré cela, il est possible de maigrir à cet âge. Voici nos conseils pour maigrir dans les meilleures conditions.

Comprenez le vieillissement de votre corps

50 ans, c’est le grand cap ! Le bouleversement hormonal accroît la rétention d’eau et le stockage des graisses autour de votre taille, entraîne une fonte de votre masse musculaire et par ricochet de votre métabolisme de base (dépense calorique au repos), favorisant ainsi la faim. Parallèlement, les risques d’ostéoporose et de maladies cardio-vasculaires augmentent, nécessitant un ajustement de certains de vos apports nutritionnels. C’est pourquoi de nombreuses personnes arrivées à cet âge éprouvent de la difficulté à perdre du poids. Pour autant, ce n’est pas une raison de vous laisser aller. C’est à ce moment que votre santé physique est primordiale pour bien vieillir. Il faut simplement être prêt à adopter de nouvelles habitudes alimentaires plus saines et être plus actif dans la vie de tous les jours.

Pratiquez une activité physique quotidienne

C’est un point très important pour garder la ligne après 50 ans. Cela va vous permettre de perdre du poids ou de conserver votre poids stable à plus ou moins 2 kilos. Toutefois, le but n’est pas de courir un marathon 3 fois par semaine, mais plutôt de faire des activités qui vous plaisent comme la marche, le vélo, la natation, la danse ou le jardinage au moins 30 minutes par jour, selon votre état de santé en général. De plus, en pratiquant quotidiennement une activité physique, vous augmentez votre espérance de vie et pourrez garder votre métabolisme de base le plus élevé possible. Ainsi, vous n’aurez pas de mal à perdre du poids.

Allégez vos repas

Privilégiez les aliments à faible index glycémique, comme les légumes frais, les produits non raffinés tout en gardant les produits laitiers et les acides gras essentiels, indispensables à cette période de la vie. Mesurez les matières grasses que vous utilisez en respectant la dose de 2 cuillères à café d’huile (olive, colza, noix, lin en assaisonnement et olive pour la cuisson) par repas et 10 grammes de beurre par jour. Limitez-vous à 3 fruits par jour pour éviter un trop fort apport en sucre. Prenez plutôt des légumes, peu caloriques et riches en vitamines, fibres et minéraux. Optez pour des laitages nature demi-écrémés. Évitez ceux à 0% qui sont trop pauvres en vitamine D, un facteur essentiel pour fixer le calcium sur les os.

Dites adieu aux desserts lactés riches en crème et en sucre, car trop caloriques. Misez sur les fromages blancs, les yaourts nature et les fromages à 20% un jour sur deux. Enfin, pour faciliter la perte de poids, préférez les viandes maigres (volaille, poisson, fruit de mer, abat, rognon), les produits céréaliers faits à 100% de grains entiers ou de blé entier.

Hydratez-vous

Boire 1,5 à 2 litres par jour vous aidera à gérer votre poids ou à en perdre. En effet, l’eau permet de réhydrater toutes les cellules et les muscles de votre corps pour qu’ils fonctionnent bien. En plus, elle favorise le transit intestinal, donc l’élimination des selles et la rétention d’eau se fait mieux et plus régulièrement.

mardi 16 juin 2015, par Romain Morillon