Régime alimentaire : conseils et précautions pour les seniors

Des années de sédentarité consacrées aux innombrables occupations combinées à une alimentation peu équilibrée aboutissent généralement à des kilos superflus. À 45 ans et plus, de nombreuses personnes sont défaitistes, mais il est tout à fait possible de mincir et de retrouver une ligne agréable. Voici quelques conseils ainsi que des précautions pour entamer un régime minceur efficace.

Règle absolue : éviter de se précipiter

La ménopause, le manque d’activités physiques, l’alimentation, les traitements médicamenteux et bien d’autres raisons engendrent une prise de poids. À 45 ans et plus, lorsqu’on désire perdre des kilos superflus, il ne faut surtout pas suivre les régimes trop contraignants ou express, car on se fatigue vite et on est bien souvent plus sensible aux maladies. Pour un régime efficace, il faut s’accorder du temps.

Avant tout, il faut faire l’inventaire de ce que nous mangeons habituellement afin de nous apercevoir de nos excès. Sur le site Calories.fr, on peut facilement estimer les calories. Faites ensuite la liste des efforts que vous consentez quotidiennement afin de mettre en évidence le déséquilibre. Le site Nutri-site.com vous donnera l’outil nécessaire pour cela. Il vous suffira ensuite de manger un peu en deçà des calories nécessaires pour inciter le corps à perdre du poids. N’hésitez pas à pratiquer des activités physiques pour accroitre vos dépenses énergétiques.

Retrouver une alimentation saine

Retrouver une alimentation saine n’est pas forcément une bonne habitude que l’on pourra acquérir avec facilité. Les petits grignotages et les légers excès constituent bien souvent un obstacle au régime. Au lieu de vous priver et de créer des frustrations, pensez aux aliments de remplacement, comme les fruits. Une pomme est tout aussi appréciable qu’une barre de chocolat quand on y met du cœur.

Pour éviter de fragiliser votre ossature à cause du régime, agrémentez votre petit déjeuner d’une bonne quantité de produits laitiers allégés. Il faut également augmenter la quantité de protéines en baissant la proportion de lipides et de glucides, afin de consolider les muscles. Il faut toujours garder en tête que les besoins énergétiques à 45 ans sont moins importants qu’à 30 ans.

mardi 7 août 2012, par Romain Morillon