Les bons gestes pour ralentir la perte osseuse

A 25 ans, la masse osseuse est à son summum de développement. Au-delà, elle commence à se détériorer. Il existe néanmoins des astuces pour ralentir son vieillissement.

La masse osseuse, victime du vieillissement

Comme le corps et l’organisme, la masse osseuse n’est pas non plus épargnée par le temps. Après 25 ans, elle se fragilise et se détériore. Malheureusement, ce phénomène est inéluctable et aboutit souvent à l’ostéoporose, une grande fragilité des os causée par une réduction notable des tissus osseux. Aujourd’hui, cette pathologie touche plus de femmes que d’hommes. En effet, cette maladie est aussi favorisée par les troubles hormonaux, dont on ne peut se passer en période de ménopause.

Chez les hommes, l’ostéoporose ne se manifeste que très tard. Dans tous les cas, le vieillissement de la masse osseuse augmente le risque de fracture chez les seniors, hommes ou femmes. Et on sait tous qu’une fracture est souvent le début d’une perte d’autonomie. Pour y remédier, il n’y a que la prévention. Plus les gestes préventifs sont entamés tôt, plus on a de chances d’être autonome longtemps et profiter pleinement de sa vie.

Prévenir la fragilisation de la masse osseuse

L’ostéoporose fait partie des soucis de santé auxquels les seniors doivent faire face. Heureusement, la prévention d’une telle pathologie est très simple et à la portée de tous. Comme on le sait, la vitamine D est un élément indispensable à la solidité des os. Il convient donc de faire une sorte de cure de vitamine D afin d’atteindre le niveau normal requis par le corps et les os. D’ailleurs, la plupart des maisons de retraite n’hésitent pas à programmer régulièrement la prise d’un supplément de vitamine D.

Pour bien synthétiser la vitamine D, une exposition au soleil quelques minutes par jour est aussi conseillée. Attention, il ne faut pas rester au soleil lorsque celui-ci est au zénith au risque d’être victime d’une insolation. Préférez la faible lueur du soleil en fin de journée. Et pour optimiser les effets de la vitamine D, il est préférable de la combiner à un apport optimal en calcium. Bien sûr, si vous manquez de calcium, un complément s’avère indispensable. Mais si ce n’est pas vraiment le cas, essayez de consommer beaucoup d’aliments riches en calcium et le tour est joué !

vendredi 21 octobre 2011, par Romain Morillon