Quand et comment planter le chou-fleur ?

Le chou-fleur est un légume plutôt ancien qui s’adapte facilement à tous les climats. Il pourra intégrer votre potager sans problème. Il faudra néanmoins respecter certaines règles pour obtenir de belles « pommes » bien blanches.

Le bon moment pour planter le chou-fleur

Pour les variétés d’été, les semis peuvent être faits dès le mois de février. Etant donné la fraicheur du temps, il faudra toutefois le faire sous châssis mais également sur couche chaude. A partir du mois d’avril jusqu’en juin, vous pouvez procéder aux semis des variétés d’automne et celles d’hiver. Ceux-ci seront réalisés en pépinière. Fin août – début septembre, vous pouvez vous lancer dans les semis des variétés de printemps.

Quel que soit le moment choisi pour le semis, les graines seront enfoncées dans un sol bien ameubli, à une profondeur d’un à deux centimètres environ. Une distance de quatre centimètres est nécessaire entre chacune d’elles. Une fois les graines en terre, il faut les recouvrir avec de la terre soigneusement tamisée puis les arroser. Il faut attendre que les plants atteignent une hauteur d’environ quatre centimètres pour les repiquer. Le repiquage peut se faire sous abri ou en terre.

La culture

Lorsque six à sept feuilles apparaissent, le moment de la mise en terre définitive est arrivé. Une distance de soixante-dix centimètres environ est requise. Seuls les plants avec bourgeons seront repiqués. Ils seront enfouis profondément dans le sol. Il faudra ensuite appliquer du compost au pied de chacun d’entre eux. Pour optimiser la reprise, un pralinage peut être entrepris.

Il est important de souligner que le chou-fleur s’épanouit mieux dans un sol humide et fertile. L’arrosage doit être réalisé de manière régulière. Il ne faut surtout pas hésiter à faire des binages et des sarclages. Pendant la saison estivale, le paillage est indispensable. Cette opération peut s’avérer utile en hiver, dans les régions au climat rigoureux. Dès lors que les pommes font leur apparition, il faut les recouvrir avec des feuilles recueillies sur la plante elle-même. Une fois mûres et récoltées, les pommes seront consommées le plus rapidement possible. Si vous souhaitez les conserver plus longtemps (pas plus de trois semaines), une mise en jauge est requise.

Protéger le chou-fleur

Vous devez savoir que le chou-fleur craint les parasites comme la chenille de piéride, l’altise ou encore la mouche du chou qui s’en prennent à ses feuilles. Pour lutter contre ces ennemis, vous pouvez faire appel à des préparations biologiques à base de Bacillus thuringiensis. Pour éviter que le chou-fleur ne soit attaqué par une hernie, un amendement calcaire s’impose.

mardi 15 février 2011, par Hélène André