Détecteur de fumée : s’équiper à prix réduit ou… gratuitement

Le 8 mars 2015 représente la date limite pour doter son logement d’un détecteur de fumée, un délai repoussé au 1er janvier 2016 sous certaines conditions. Et pas besoin d’investir beaucoup, il est tout à fait possible d’acquérir cet équipement à prix réduire, voire gratuitement.

Un coup de main de la part des communes

Certes, le coût d’un détecteur de fumée n’est pas excessivement cher, mais pour de nombreux propriétaires, il constitue une dépense supplémentaire à prévoir dans le budget alloué au logement. Comme l’installation d’un tel dispositif est rendue obligatoire, il est nécessaire d’explorer toutes les pistes pour s’en équiper. Certaines instances publiques peuvent par exemple apporter un coup de main aux particuliers.

Certaines communes nanties ont décidé d’équiper gratuitement les logements construits dans leur localité. Il en est ainsi pour la commune de Belfort qui a octroyé à ses habitants 17.000 détecteurs de fumée. Les personnes qui vivent à Lataule, dans le département de l’Oise, ont aussi été équipées gracieusement par leur mairie. Comme les autorités locales ne sont pas obligées d’offrir cet équipement à ses administrés, il est conseillé aux propriétaires de s’informer auprès de leur mairie. Ils pourraient être agréablement surpris !

Des prix réduits chez certains assureurs

L’installation d’un détecteur de fumée a été rendue obligatoire pour des raisons de sécurité. Il va de soi que les sociétés d’assurance sont aussi concernées par le problème. De ce fait, des compagnies et mutuelles suggèrent des réductions aux souscripteurs d’assurance habitation afin que ceux-ci puissent s’équiper. Les assurés peuvent ainsi acheter le dispositif à 35%, voire à 47% moins cher que le prix du marché auprès de certaines mutuelles.

Pour aider leurs clients à acquérir ce dispositif, une société d’assurance propose de leur offrir le premier appareil. Les propriétaires qui possèdent plusieurs logements peuvent bénéficier d’une remise sur les autres détecteurs de fumée qui leur sont nécessaires. En plus, la compagnie envoie un spécialiste au domicile du souscripteur pour réaliser une visite de sécurité. Pour connaître les mesures prises par votre assureur, il vous suffit de le contacter pour vous informer. Après l’installation, n’oubliez pas de faire parvenir le certificat y afférent à votre société d’assurance.

vendredi 27 mars 2015, par Romain Morillon