Prévenir l’AVC : quelles précautions prendre ?

L’AVC peut entraîner d’importantes conséquences sur la mobilité, et peut même entraîner la mort. Pour limiter les risques, quelques mesures de précautions sont à prendre sur les facteurs contrôlables, comme l’alcool et le stress.

Explications pratiques sur l’AVC

L’accident vasculaire cérébral ou AVC se produit lorsqu’une partie du cerveau n’est plus alimentée en sang, et donc en oxygène. Cette interruption entraîne la mort progressive des cellules du cerveau. L’invalidité ou la mort survient lorsque l’apport sanguin n’est pas restauré.

La survenue de ce phénomène est favorisée par certains facteurs comme le tabagisme. D’autres paramètres, comme l’âge, les antécédents familiaux et l’origine ethnique sont aussi en cause.

Le mode de vie, un facteur à gérer

La cigarette, l’alcool, le stress, la sédentarité, et chez certaines femmes la prise de pilules contraceptives, sont des facteurs qui influent sur la survenue d’un AVC. A contrario, le sport est une activité à favoriser. Une marche d’une trentaine de minutes, une séance de cardiotraining ou quelques longueurs de bassin, vous pouvez choisir le sport qui vous met le plus à l’aise, l’essentiel étant de pratiquer de manière régulière. L’activité sportive vous aidera, en plus, de conserver votre IMC au niveau optimal. Vous évitez d’avoir un embonpoint, qui est un des facteurs de risque d’AVC.

Veillez à avoir une bonne alimentation où le potassium et le magnésium sont à favoriser au détriment du sel. Le potassium se retrouve dans les céréales, les légumineuses, les graines et le poisson gras. Le chocolat noir, les fromages à pâte pressée cuite, les sardines et les amandes sont riches en magnésium. Fruits et légumes ont un rôle important pour se maintenir en bonne santé générale.

Surveillez votre état de santé

Selon une périodicité qu’il vous indiquera, votre médecin peut vous prescrire un doppler des carotides, un bilan des lipides sanguins et un test de glycémie. Cette surveillance permettra de mettre en lumière assez tôt tout problème et de prendre à temps les mesures qui s’imposent. Votre tension artérielle fera également l’objet d’un contrôle périodique.

Évitez les récidives

La prise quotidienne d’un anticoagulant est une manière d’éviter les récidives. Ce médicament est préconisé pour les victimes d’accident ischémique transitoire, également appelé mini-AVC, et d’AVC. Le médicament permet d’éviter la formation de caillot sanguin.

dimanche 7 juin 2015, par Romain Morillon