Connaître les techniques antichute

Sur trois personnes âgées de plus 65 ans, l’une d’elles est victime d’une chute à domicile. Pour réduire les risques, pensez aux techniques antichute.

Prévenir les chutes : aménagez votre sol

Il faut noter que la cause principale de chutes est avant tout liée à l’âge. La baisse de la vue, les malaises, l’ostéoporose, les maladies chroniques comme Parkinson, ou les problèmes cardiovasculaires sont souvent à l’origine de ces accidents domestiques. Bien entendu, une mauvaise posture ou un manque d’équilibre sont également les facteurs possibles expliquant une chute. Une mauvaise alimentation, l’inactivité, ou la prise de médicaments comme les tranquillisants ou les sédatifs augmentent davantage le risque de chute, qui peut être mortelle dans certains cas. En général, on chute plus facilement lors des activités quotidiennes ; et malheureusement, ces accidents ont des répercussions sur la santé. Les conséquences sont plus ou moins lourdes selon le cas, allant d’une simple foulure à une sérieuse lésion traumatique ou une fracture.

Souvent, ces chutes sont dues à un intérieur mal aménagé : des fils électriques qui traversent une pièce, un tapis aux bords mal fixés, un objet placé au milieu de la pièce et qui entrave le passage,... Sans compter un mauvais éclairage ou un sol glissant qui favorisent aussi les risques de chute. Pour les pallier, pensez à utiliser du matériel antidérapant, de la cire antidérapante pour un parquet en bois par exemple. Les sols carrelés très glissants sont couverts d’une moquette ou d’un tapis spécial. Installez-les dans les pièces principales, dans le séjour et dans chaque couloir. Il est plus fréquent de chuter dans la salle de bain à cause de l’humidité, aussi, préférez plutôt équiper cette pièce de plusieurs tapis antichute, notamment au niveau des zones à risques comme au pied de la baignoire, ou du bassin de douche. Et pour éviter d’y trébucher, placez des fixations antidérapantes que vous placerez sous les tapis, ni vu ni connu !

Prévenir les chutes : un meilleur éclairage, une meilleure circulation

Pour prévenir les chutes, assurez-vous également d’avoir un bon éclairage chez vous. Multipliez les sources lumineuses et pour les coins sombres, pensez à installer des ampoules puissantes, de 75 voire de 100 watts si possible. De même, installez des interrupteurs ou des lampes que vous placerez près de chaque porte. D’autre part, il est nécessaire de faciliter l’accessibilité aux objets que vous êtes amenés à utiliser le plus tels que le téléphone, vos produits d’hygiène, vos ustensiles de cuisine ou autres pour éviter de grimper sur une chaise par exemple ou d’escalader un tabouret. Par ailleurs, il est aussi préférable de disposer suffisamment de points d’appui dans votre maison pour vous agripper ou vous aider à vous relever si nécessaire.

Par ailleurs, d’une manière générale, il est nécessaire de veiller particulièrement à ce qu’il n’y ait pas d’objets encombrants dans les couloirs et endroits de passage. Un objet mal placé peut être à l’origine d’une chute, des fils, des meubles, un pot de fleurs, un tuyau d’arrosage ou desoutils qui ne sont pas à leur place. Fixez-les au mur et pour les fils qui traînent un peu partout, un range-fils suffit pour les faire disparaître et faciliter votre passage. Pensez enfin à placer les numéros d’urgence dans un endroit accessible, sur le frigo par exemple et n’hésitez pas à appeler vos proches ou vos amis, même à la moindre chute.

mardi 29 mars 2011, par Carole Mercier