Prévenir l’Alzheimer, c’est possible

L’avancement de l’âge n’induit pas automatiquement à la maladie d’Alzheimer. En effet, il est tout à fait possible de prévenir ce trouble de la mémoire par l’adoption d’une meilleure hygiène de vie et d’un bon système de nutrition.

Alimentez-vous convenablement

Bien que la maladie d’Alzheimer soit héréditaire, il vous est tout à fait possible de prévenir sa survenue. Tout d’abord, commencez par intégrer des aliments riches en Oméga 3 dans vos repas au quotidien. Une consommation régulière d’oléagineux, de chair de poisson, d’huile d’olive, et de viande blanche vous aidera à prévenir toute forme d’inflammation cérébrale qui pourrait vous provoquer la maladie d’Alzheimer. Consommez également des fruits secs, des céréales, des légumes frais et du pain complet. Réduisez en conséquence la consommation d’acides gras saturés et de viande rouge, des aliments qui sont souvent source de problèmes de circulation et de coeur. En effet, une mauvaise santé cardiaque peut aussi être un facteur de déficit cérébral.

Réduisez la consommation d’alcool et éliminez définitivement le tabac

Si vous n’arrivez vraiment pas à vous retenir sur les boissons alcoolisées, optez pour le vin durant le repas de midi. Évitez les apéritifs alcoolisés et les coups de verre lors des évènements festifs. Autant que possible, ne buvez pas plus d’un verre de vin par déjeuner. Puis réservez deux ou trois jours fixes de la semaine durant lesquels vous ne boirez aucune gorgée d’alcool. Pour ce qui est du tabac, sachez que la fumée est le premier facteur de troubles respiratoires, cérébraux et cardiaques. Il faudra donc arrêter de fumer sans attendre pour réduire les risques de contracter la maladie d’Alzheimer.

Faites du sport régulièrement

Faire des activités physiques ne signifie pas toujours se fatiguer. Il faut seulement que vous restiez actif. Privilégiez les marches à pied ou faites du footing tous les matins pour que votre système circulatoire soit stimulé. De plus, cela vous aidera à vous déstresser. Ce qui empêchera votre activité cérébrale de se bloquer à un certain moment. En effet, votre cerveau a aussi besoin de faire des exercices. Pour le maintenir en activité, faites des jeux de réflexion, lisez quand vous en avez l’occasion, et n’hésitez pas à vous intéresser à de nouvelles choses, de nouveaux domaines ou de nouvelles activités pour stimuler le cerveau et la mémoire.

mercredi 6 juillet 2011, par Romain Morillon