Le prêt hypothécaire cautionné

Le prêt hypothécaire cautionné pour rendre en partie liquide le patrimoine des seniors. Apparu vers la fin de l’année 2007, le prêt hypothécaire cautionné est l’un des tout premiers produits financiers destinés spécialement aux seniors. Cette formule est très facile d’accès, car elle ne nécessite pas une assurance décès emprunteur ni examen médical.

Un produit financier résultant du vieillissement de la population

Le prêt hypothécaire cautionné (PHC) est proposé pour la première fois par un établissement financier vers la fin de l’année 2007. Avant cette période, le crédit immobilier et surtout la souscription à l’assurance liée à son obtention étaient quasiment inaccessibles aux seniors. Le PHC fait donc figure d’un des tout premiers produits financiers hypothécaires destinés à des personnes de plus de 60 ans. Cette formule de prêt a vu le jour suite à la prise de conscience des banques sur l’importance grandissante de la population du troisième âge et de leur dynamisme. Les établissements financiers sont également conscients que la majeure partie des seniors sont propriétaires. Très facile d’accès, ce prêt cautionné par CNP Caution est octroyé sans souscription à une assurance décès emprunteur. En cas de défaut de paiement ou décès avant l’échéance, le CNP Caution se substitue aux emprunteurs.

Comment obtenir un prêt hypothécaire cautionné ?

Le prêt hypothécaire cautionné offre une grande liberté aux personnes âgées car il leur permet de financer un large éventail de dépense. Pour pouvoir bénéficier du prêt hypothécaire cautionné, il faut avant tout être âgé d’au moins 60 ans. Ensuite, il faut être propriétaire d’un bien immobilier non hypothéqué d’une certaine valeur. Avec un capital pouvant aller jusqu’à 50 000 euros, le crédit est octroyé pour une durée maximale de 25 ans. Il faut aussi savoir que le montant alloué peut équivaloir à 70 % de la valeur totale estimée du bien hypothéqué. Le PHC est alloué avec un taux fixe qui tourne aux alentours de 5 %. En dépit de la non-nécessité de souscrire à une assurance, l’obtention de ce prêt est toutefois conditionnée par le résultat d’enquête de solvabilité de l’emprunteur. Avant de souscrire ce prêt, il faut noter que la caution a un coût, qui équivaut à un 1 % du montant du prêt.

mardi 7 juillet 2009, par Carole Mercier