Astuces pour préserver l’audition après 60 ans

À partir de 60 ans, l’audition peut connaître une baisse plus ou moins importante. Les oreilles vieillissent aussi, comme le reste du corps, mais on peut retarder ce phénomène en faisant attention le plus tôt possible.

Baisse de l’audition après 60 ans : mieux vaut prévenir que guérir

Avec l’âge, la baisse de l’audition se manifeste de plusieurs manières plus ou moins inconfortables. Pour subir ces effets du temps le plus tard possible, prenez vos précautions pendant que votre audition est encore parfaite. Ayez en premier lieu l’habitude de vivre dans une ambiance sonore dépourvue de « brouillard ». Sachez par exemple qu’essayer de distinguer un son particulier sur un fond acoustique différent nuit à l’audition. Il est ainsi déconseillé de laisser votre télévision allumée alors que vous êtes en pleine discussion.

Il est également important d’éviter les agressions sonores trop répétitives. Cela concerne avant tout l’utilisation d’appareils assourdissants. Si vous aimez jardiner ou bricoler, utilisez systématiquement un casque antibruit ou simplement des boules Quies. Les agressions sonores proviennent aussi des endroits trop bruyants. Évitez de vous rendre dans des lieux trop exposés aux bruits. Mais cette précaution ne doit pas vous priver de vos concerts ou autres animations préférés. Il vous suffit de limiter vos activités dans de tels endroits pour ne pas nuire trop tôt à votre audition.

Baisse de l’audition après 60 ans : rendez-vous systématiquement chez le médecin

Prenez rendez-vous chez un spécialiste aux moindres signes de baisse d’audition. Ces signes peuvent être flagrants (bourdonnements, incapacité à comprendre ce qu’une personne dit...), mais quelques signaux d’apparence banale peuvent aussi être révélateurs. Réagissez par exemple si vous avez du mal à bien entendre dans la rue, ou si vous avez l’impression que tout le monde articule mal. Il sera également temps de consulter lorsque vous constaterez que vous augmentez systématiquement le volume de votre téléviseur ou de votre radio.

Effectuez des visites régulières chez votre généraliste à partir de 60 ans. En effet, la baisse de l’audition peut être liée à d’autres troubles plus graves comme le diabète ou l’hypertension. Au besoin, votre médecin peut vous orienter vers un ORL. Ce dernier vous fera passer un test audiométrique pour déterminer si vous avez besoin ou non de porter un appareil auditif ou de vous faire opérer. Dans tous les cas, il est important de prendre soin de ses oreilles, car les troubles d’audition peuvent entraîner des problèmes d’orientation et favoriser les chutes.

jeudi 1er avril 2010, par Carole Mercier