Prenez soin de votre potager en été

En période estivale, le potager est très actif. Le moment de faire des récoltes arrive à grands pas. Parallèlement, le jardinier doit aussi faire face à la grande chaleur, aux différentes maladies sans oublier les ravageurs. Le risque de faire face à des problèmes étant particulièrement élevé en été, le jardinier doit bien se préparer.

Les ravageurs et les maladies

Pendant les mois de juin et juillet, la chaleur se fait beaucoup sentir. Cette période est également marquée par la succession d’averses et de périodes sécheresse. Tout ceci est favorable à la prolifération des ravageurs et des maladies dans le potager. Parmi les maladies les plus courantes, on citera en premier lieu l’oïdium, une maladie qui touche les feuilles d’aubergines, de fraisiers, de courges et d’autres cucurbitacées. Pour traiter cette maladie, le soufre reste le meilleur remède. En été, le potager subit également l’attaque des araignées rouges ainsi que celle des doryphores, grands ravageurs qui s’attaquent principalement aux pommes de terre. Pour lutter contre ces indésirables, on peut recourir aux pulvérisations d’insecticides à base de tanaisie en guise de traitement curatif. En prévention, le paillage est la solution la mieux adaptée.

Protéger les plantes de l’excès de soleil

Les températures en période estivale sont favorables au cycle végétatif des légumes. Elles contribuent notamment au développement, au fleurissement et à la fructification des plantes. Mais, avec une trop forte chaleur sur plusieurs jours d’affilée, le cycle devient plus court, ce qui a pour effet d’accélérer la montée des graines. Pour éviter cela, on peut notamment choisir de semer des plantes appréciant les températures élevées telles que les salades. On peut également limiter les effets nuisibles du soleil en offrant de l’ombre aux légumes les plus sensibles à la chaleur en les abritant par exemple sous une canisse ou une cagette. Autrement, on peut aussi opter pour le paillage.

Précautions à prendre

Lorsqu’il fait trop chaud, la rotation des cultures s’impose. Il en est de même pour le compagnonnage des plantes et le recours aux purins. Ces opérations permettent, en plus, de consolider les défenses immunitaires des plantes et de réduire la prolifération des insectes ravageurs et des maladies. Avant de partir en vacances, certaines précautions sont à prendre. Il ne faut, en effet, pas oublier que si le jardinier par en vacances, le potager est toujours en activité et les légumes continuent leur croissance. Avant de partir, il faut mettre en marche un dispositif d’arrosage goutte à goutte. Le cas échéant, il est recommandé de sarcler, biner et pailler le sol. Cela limitera la pousse des mauvaises herbes et aidera les légumes à mieux supporter l’absence de l’arrosage.

lundi 4 juillet 2011, par Hélène André