La pomme : ses actions sur les muscles et la fonction respiratoire

La pomme constitue un précieux atout santé. En marge de ses vertus antioxydantes, elle a également des actions bénéfiques sur la fonction respiratoire et sur les muscles. Découvrez les multiples vertus de ce fruit délicieux.

Manger de la pomme pour récupérer rapidement ses forces

La consommation de pomme est recommandée aux seniors sportifs qui souhaitent préserver leur forme. Elle contient une quantité importante de fructose et représente ainsi une source non négligeable de glucide. Ce fruit permet aux personnes âgées de récupérer rapidement après un effort soutenu. Il équilibre le taux de glycémie et redynamise le corps. La pomme est, par ailleurs, particulièrement aqueuse. Elle est composée à plus de 85% d’eau. Elle favorise donc la réhydratation de l’organisme, la perte d’eau étant incontournable durant la pratique du sport. Elle remplace très bien une boisson sucrée.

Sachez que les muscles subissent des microlésions pendant les exercices physiques. Durant ces activités, les radicaux libres ont également une action sur le tissu musculaire. Ces effets sont notamment tangibles auprès des seniors qui fournissent un effort intense et ceux qui sont mal entraînés. Des recherches effectuées par des scientifiques japonais ont démontré que la consommation régulière de pomme permet d’atténuer l’altération au niveau des muscles.

La pomme, une excellente source d’antioxydants

La pomme détient des propriétés antioxydantes grâce à la forte concentration de flavonoïdes et d’acides phénoliques qui intègrent sa composition. Les études réalisées par d’éminents chercheurs luxembourgeois ont permis de conclure que 100 g de pomme peut fournir au corps humain autant de bienfaits que l’ingestion de 270 à 1140 mg de vitamine C. Quelle que soit sa couleur, jaune, verte ou rouge, il s’agit d’une excellente source d’antioxydants. Il comporte, en outre, des fibres alimentaires qui facilitent le transit intestinal.

Pour stimuler la fonction respiratoire au cours des exercices physiques, il est conseillé de manger des pommes non épluchées. Il suffit de les laver soigneusement. Leur peau contient en effet de la quercétine, une substance qui apporte un soutien non négligeable à l’organisme durant l’effort. Une équipe de scientifiques britanniques a étudié l’impact des aliments sur la capacité respiratoire d’un individu. Il a été avéré que la consommation régulière de pommes permet d’accroître l’endurance des sportifs et d’améliorer leur souffle.

jeudi 19 juillet 2012, par Romain Morillon