Cultivez vos plantes dans de la terre de bruyère

Le terreau constitue un élément indispensable en matière de culture. Il fournit, en effet, des apports nutritifs indispensables à la croissance des plantes. La terre de bruyère est un type de terreau qui présente de nombreux avantages. Tour d’horizon.

Les principaux atouts de la terre de bruyère

La terre de bruyère est bénéfique pour vos cultures. Celle-ci permet entre autres de prolonger le temps de floraison jusqu’à plus de dix mois grâce à sa teneur en silice et en calcaire. Mais, son principal avantage est sa remarquable aptitude à octroyer de la chaleur tout en fournissant une meilleure oxygénation aux racines des plantes. Un autre des nombreux atouts de la terre de bruyère réside également dans le fait qu’il s’agit d’un composé entièrement naturel, issu pour sa plus grande partie de la bruyère, de racines et de feuilles. C’est une des raisons pour laquelle la terre de bruyère constitue un fertilisant inégalable.

Acheter ou préparer de la terre de gruyère

La terre de bruyère renferme une grande quantité d’humus. Il s’agit également d’une terre contenant beaucoup de fibres. Ces propriétés lui valent d’être un bon conducteur d’eau et de chaleur. On peut trouver la terre de bruyère au sein de commerces spécialisés, mais on peut tout aussi bien en préparer soi-même. La terre de bruyère est principalement composée de feuilles, de racines, de morceaux de branches sèches, de terre riche en silice et bien évidemment de la bruyère.

Pour préparer de la terre de bruyère, on peut se servir de feuilles de bouleau, de hêtre ou d’autres arbres auxquelles on peut ajouter du compost. Une fois tous les ingrédients réunis, il faudra mélanger le tout et remuer fréquemment la mixture. Après un ou deux ans, cette mixture constituera un parfait terreau, bien riche et humide. La procédure de fabrication de la terre de bruyère peut paraître longue et laborieuse mais ses effets seront incomparables.

Conseils pratiques

La terre de bruyère a besoin d’un arrosage abondant et régulier pour qu’elle puisse conserver son humidité. Ceci est d’autant plus important qu’elle retient très mal l’humidité. Il est également nécessaire d’y ajouter, une fois par an, un surplus de terreau et de feuillage pour contribuer à la croissance des plantes. A noter que la terre de bruyère est surtout utile en automne étant donné les exigences des plantes durant cette saison.

mardi 19 juillet 2011, par Hélène André