Comment planter un conifère ?

Le conifère est un arbre qui se caractérise par ses feuilles se présentant sous la forme d’aiguilles. Son allure change suivant les variétés. Pour planter un conifère, il est indispensable de choisir un bon emplacement et d’adopter les bonnes méthodes de culture.

Le bon endroit et le bon moment

Pour obtenir des bons résultats, il est indispensable de choisir le bon endroit et le bon moment pour planter un conifère. « A chaque variété ses préférences »… Certes, chaque variété possède ses propres exigences mais, d’une manière générale, les conifères apprécient les terres acides.

Il est essentiel de tenir compte de la nature mais aussi de la forme de la plante quant au choix de l’emplacement de cette dernière. Quant au bon moment pour planter le conifère, il est recommandé de s’y prendre entre le mois de septembre et le mois d’octobre ou entre le mois de mars et le mois d’avril.

Les conditions de culture

On cultive généralement les conifères en motte. Jusqu’au moment de la plantation, le jeune plant sera placé dans une motte intacte et très humide. Pour ce faire, celle-ci sera placée dans une bassine d’eau. Ensuite, on creusera un trou suffisamment large pour pouvoir accueillir la motte. Il ne reste plus qu’à placer cette dernière dans la cavité. Après avoir rebouché celle-ci, il bien arroser la plante.

Entretien d’un conifère

En règle générale, il ne faut pas tailler les conifères sauf dans le cas où ces derniers sont destinés à former des haies. D’autre part, il est à savoir que les conifères subissent souvent les attaques des ravageurs et parasites tels que les araignées rouges ou encore les pucerons. Il faudra être bien vigilant et traiter la plante dès lors qu’une attaque est repérée.

Les conifères sont peu exigeants et ne requièrent que très peu d’entretien. Durant la première année, ils ont besoin d’être arrosés copieusement mais les années suivantes, il leur faudra surtout de l’engrais. Par temps sec, il faudra quand même veiller à leur fournir une énorme quantité d’eau.

lundi 2 avril 2012, par Hélène André